S’auto-motiver en regardant en arrière


Lorsque je regarde en avant, je trouve que j’ai encore beaucoup de chemin à faire. Toutefois, lorsque je regarde en arrière, je trouve que j’ai fait beaucoup de progrès. Voici un petit aperçu de mon parcours depuis une quinzaine d’année.

En 2000-2001, je rêvais d’une remise en forme (voir photo) suite à une vilaine blessure à la cheville gauche. Les bains de glace ont aidé et je peux finalement reprendre l’entraînement, mais non sans séquelles.

luc_2003_2010

En 2004, je rêvais de pouvoir courir 30 minutes sans pause. Mission accomplie la même année.

Lire la suite « S’auto-motiver en regardant en arrière »

Publicités

Marathon de la Vallée de la Rouge pour profiter de l’automne


brouillard marathon 2J’aime bien l’automne pour courir car les températures sont idéales et les paysages sont tout à fait remarquable. C’est dans cet état d’esprit que j’ai décidé de participer au Marathon de la Vallée de la Rouge tenu le 12 octobre. De plus, comme je trouve que je suis en grande forme, je tente ma chance afin de réussir mon standard pour Boston en 2016.

J’avais une petite idée du parcours de ce marathon car je l’avais déjà fait en partie en vélo lors de vacances. Le parcours se retrouve sur la piste cyclable du Petit Train du nord. Nous retrouvons une succession de faux plat à 1 ou 2%. Je me disais que 1 ou 2% c’est presque plat sauf que lorsque tu te retrouves à courir sur un faux plat ascendant de 1,5% sur 7 km, ceci est quand même un bon challenge sur les mollets.

Lire la suite « Marathon de la Vallée de la Rouge pour profiter de l’automne »

Manitoba Marathon, un vrai marathon plat


Seulement 3 semaines après le marathon d’Ottawa, j’ai décidé d’attaquer le marathon du Manitoba à Winnipeg. Je m’en vais courir ce marathon avec mon collègue et ami Renald. J’ai invité Renald à nous parler de son expérience de son premier marathon. Il nous partagera son récit dans un autre billet. Il a vécu une belle expérience et je vais le laisser nous présenter son périple. Le marathon du Manitoba, c’est un marathon qui est plat, rapide, mais qui est reconnu pour ses bourrasques de vents.  La plus grosse montée est celle d’un viaduc et c’est pour 3 mètres de D+. Comme il est plat, ce parcours a déjà tenu les championnats canadien. De plus, il est bien organisé.

photo 1

Lire la suite « Manitoba Marathon, un vrai marathon plat »

Mon hypoglycémie utopique


chalet 2014 008J’ai enfin retrouvé ma routine tant recherchée dans ce billet. Elle revient au bon moment car c’est le Winterman dans moins de 5 jours. J’ai bien hâte de le courir de nouveau ce marathon. En préparation pour ce marathon, j’ai effectué plusieurs modifications dans ma préparation et entre autres, dans mon alimentation.

Depuis plusieurs années, j’éprouvais de sérieux problèmes avec mon énergie. De plus, j’avais des intoxications alimentaires mensuelles, qui entraînait ne frustration, un peu comme un abonnement à un mauvais magazine. J’avais beau avoir une saine alimentation et dormir plus de 10 heures par nuit, mon énergie était instable et j’avais une sensibilité importante à la nourriture. Pendant ces années, je blâmais mon hypoglycémie. J’ai vainement cherché maintes solutions pour stabiliser mon taux de sucre, mais peu importe les solutions mises de l’avant, je n’arrivais pas à récupérer adéquatement après l’effort. J’ai même été consulté des professionnels, mais rien n’a été diagnostiqué.

Bref, rien n’allait.

Lire la suite « Mon hypoglycémie utopique »

L’importance d’une routine en préparation marathon


J’étais en pleine préparation marathon pour le Winterman. Mon corps prenait bien les nouveautés dans mes entraînements. J’avais réussi à développer une routine et tout se faisait d’instinct. Je n’avaisi pas à me poser de questions ou même à mettre le réveil, 6h le matin et j’étais debout. Un petit caca, on mange 2 pommes et j’étais prêt pour mon entraînement matinal. J’étais dans la « zone » car je n’avais pas a pensé. C’est la routine avec réveil, mange, habille et on s’entraîne avant d’aller travailler. Cette « zone ». c’est le meilleur feeling au monde.

Et puis !

Lire la suite « L’importance d’une routine en préparation marathon »

En route vers le Winterman … encore !


En févier de cette année, j’avais terminé le Winterman et j’avais dit que c’était la dernière fois que je courais ce marathon. Malheureusement, je possède la capacité d’oublier facilement alors je ne me souviens plus de ce marathon dans le froid avec les pieds et les joues gelés. 

En ce 16 décembre, j’entame une nouvelle préparation de 9 semaines pour courir mon douzième marathon. Ce sera le Winterman pour une troisième fois. Ce marathon sera tenu le 16 février 2014. Il est constitué de 8 boucles de 5,275 km. Comme nous courons près de la rivière des Outaouais, il y a un bon vent. Je le sais et je serai prêt.

Lire la suite « En route vers le Winterman … encore ! »

Seul le coureur sera juge de sa performance


Deux passionnés de la course à pied ont uni leurs plumes. Ce travail collaboratif met en lumière les tourbillons internes vécus lors d’une préparation marathon. Un tourbillon de questions qui vise à savoir qui se présentera à la ligne de départ. Nous vous invitons à lire :
 
Gigi  : http://lavieselongigi.com/ au féminin ;

gazelle

Certains coureurs naissent avec un superbe talent inné en course à pied. Je les appelle les gazelles.  La course à pied, lorsqu’ils l’incarnent, semble tout à fait naturelle. Leur foulée est fluide, leur visage détendu et tout semble tellement facile. Ces coureurs vont attaquer un plan d’entraînement et en à peine huit semaines, ils vont réussir des temps plus qu’excellents. C’est le talent à l’état pur qui s’exprime.

Pour d’autres coureurs, le talent ne suffit pas pour exceller. Ces coureurs doivent constamment faire plus que ce que leur offre leur talent naturel. Ils se doivent de développer leurs habilités en course à pied. Seul le fruit des efforts, des répétitions, d’une technique de course au point, de sacrifices et de détermination, permettra à ces coureurs d’aller au delà de leurs limites naturelles et souvent, ils seront quand même derrière les gazelles.  Ils doivent être prêts à s’armer de la plus coriace des déterminations et à repousser leurs limites physique et mentale. Pourquoi? Pour peut-être, atteindre des résultats qu’ils ne pourraient autrement espérer que dans leurs plus beaux rêves.

J’envie les coureurs de la première catégorie et j’admire infiniment les coureurs de la seconde. Avoir un talent est un beau cadeau de la vie.  Devoir constamment repousser ses limites, en donner toujours plus, c’est quelque chose qui dépasse souvent l’entendement.

Et moi, quel coureur suis-je?

Lire la suite « Seul le coureur sera juge de sa performance »

Les blessures ou l’Apocalypse du coureur


impossibleAux prises avec une blessure au cou et une autre dans le bas du dos, j’ai vécu une gamme variée d’émotions. Au début, je me disais que ce serait temporaire et que c’était pour guérir rapidement. Toutefois, la blessure a résisté. J’ai diminué mes entraînements, consulter à répétition un chiro et un physio et plusieurs dollars plus tard (merci assurances collectives), rien à faire, la blessure tient son bout.  C’était impossible de courir sans douleur, même le vélo entraînait des douleurs alors je me suis résigné à prendre une pause.

Lire la suite « Les blessures ou l’Apocalypse du coureur »

Le vent gâche la fête au Winterman marathon 2013


Le 17 février dernier, j’ai couru le Winterman Marathon dans des conditions hivernales extrêmes. Il s’agissait de ma seconde participation à ce marathon et ce sera certainement ma dernière.

IMG01173-20130216-1314Ce n’est pas le froid, ce n’est pas le parcours, c’est le vent qui rend cette course atroce. Au départ, il faisait -18c avec un vent de côté qui avoisinait les 20 à 25 km/h pour un refroidissement éolien de -29c. Malgré tout, j’ai réussi à le terminer complètement gelé en un temps de 3h55 pour une 25ième place sur 66 participants.

Depuis, j’ai récupéré de mes engelures, exception faite de mon pied gauche. Il a gelé à l’extrême et je ressens encore une douleur sous la plante du pied. Bon, la guérison va bien et je vais m’en remettre d’ici peu.

Lire la suite « Le vent gâche la fête au Winterman marathon 2013 »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑