Winterman Marathon, résultat


Au réveil, je prends connaissance de la météo et il fait -14°C avec un vent de 25 km/h, pour une température ressentie de -24°C. J’oublie le 3h30 pour mon marathon et je vais retourner à mon objectif initial de 3h35-3h45.

Les conditions météorologiques ont rendu le marathon très difficile.

À 8h30, le départ est donné. Un coup de canon qui propulse les coureurs vers un sprint initial très relevé. Je suis mon allure prévu et le début du marathon se passe bien.

Pendant le marathon, je me remémorais les commentaires laissés sur ce blog. Merci à vous tous et toutes pour vos chaleureux commentaires et mots d’encouragements. Ce fût une belle source d’inspiration. Je n’ose pas énumérer tout ceux et celles qui ont laissé des commentaires de peur d’en oublier. Simplement vous dire que j’ai grandement apprécié.

Pendant la course, le vent nous joue de vilain tour. À l’abri du vent, j’ai chaud et lorsque le vent frappe, mes cuisses gèlent. Mon temps baisse à chaque boucle de 5 km et je n’arrive pas à reprendre les secondes.

J’ai éprouvé quelques petits inconvénients :

Au km 10, ma bouteille d’eau était complètement gelée. J’enlève le bouchon et tout est de glace. Je la lance près d’un arbre et j’irai la reprendre plus tard si elle est encore là. Elle sera là à la fin.

Je me suis étouffé avec un gel. Il était gelé et j’en ai eu plein les dents, je n’arrivais plus à respirer. Par la suite, je mettais les gels dans mon gant pour les réchauffer.

À certains endroits, il y avait de la glace. Les organisateurs ont mis du gravier pour nous éviter de glisser. Une bonne idée, mais j’en ai eu plein les souliers 3 fois.

Malgré tout, c’est un bon marathon avec un temps de 3h38’19 pour une allure de 5’11 au km. Je termine 13ième sur 66 participants, dont 2ième dans mon groupe d’âge. J’ai raté le top 10 par contre.

Mais j’ai eu une autre médaille, elle est en forme de flocons. Ça veut tout dire !

Je suis satisfait de ma performance. De plus, je n’ai pas de blessure, mes jambes se portent bien et j’espère bien recommencer à courir mardi lors de ma semaine de récupération. Je recommence l’entraînement le 1er mars pour mon vrai test.

Mon prochain marathon sera la Marathon d’Ottawa le 29 mai 2011 et je vais tenter de réaliser un temps de 3h20, ce qui me permettra d’obtenir ma qualification pour la Marathon de Boston.

Les résultats du Winterman Marathon sont ici. Vous allez voir qu’à la dernière boucle de 5 km, j’ai ralentie considérablement. J’étais complètement gelé. Je me suis repris lors de la petite boucle de 2,2 km pour le sprint final.

Publicités

60 commentaires sur “Winterman Marathon, résultat

  1. Mais ce sont des conditions dantesques !!! C’est incroyable, chapeau bas, immense respect ! Et alors bravo pour le chrono, tu prouves que tu es vraiment bien préparé. Parce dans des conditions pareilles, sans pouvoir t’alimenter puisque tout gelait, je ne sais pas où tu as trouvé les ressources pour aller jusqu’au bout ! Du reste, 66 participants, c’est très éloquent, il faut un sacré courage pour prendre le départ d’une telle course. Alors ta qualification pour Boston ne fait pour moi aucun doute : il faudrait vraiment un « accident de parcours » pour que tu n’y parviennes pas ! Encore bravo 🙂

  2. Quel courage et quelle perf avec un temps pareil! Quand je lis que tes bouteilles gèlent en cours de route cela me sidère toujours autant. Ton chrono augure de bonnes choses pour la suite 🙂

  3. C’est dantesque de courir un marathon dans des conditions pareilles ! ça me laisse pantois ! congratulations 🙂 !

  4. Que dire d’autre que bravo, je suis gelé rien qu’en lisant ce compte rendu 3h38 par -14 chapeau !!!

  5. Quel courage! Courir un marathon dans ce froid … ouf. Toute mes félicitations. Je ne suis pas inquiète pour toi à Ottawa … 🙂

  6. Des conditions météo incroyablement difficiles associées à l’impossibilité de te ravitailler ont fait de cette course une épreuve que je n’aurai pas su et pas pu surmonter. Tu es parvenu à l’accomplir en un temps absolument incroyable ! Je ne me fais aucun soucis pour ta qualification à Boston.
    Bravo !!!! pour ta détermination, ta performance et ton entraînement !

  7. Un marathon dans les conditions que nous avions aujourd’hui serait déjà bien suffisant pour que ce soit inspirant… mais dans le temps où tu l’as couru et sans « fuel » pour ta machine… je te salue bien bas!

  8. Hello !

    Allucinant !! l’eau qui gèle en courant !! quelles conditions ! en tout cas, bravo !!
    réchauffe toi et recupere bien.

    Bye

  9. Quand on est déterminé, on fait tout pour réussir ! Et là, je vois que tu es plus que déterminé. Chapeau pour cette performance malgré une météo qui avait rien d’idyllique.
    Cette médaille là, tu l’as vraiment mérité (on dirait un shuriken !) !!
    Profites bien de ces quelques jours de repos.
    Et sympa ta casquette !! 😉

  10. Bravo à toi, il faut vraiment être de chez vous pour courir dans des conditions pareilles, je suis vraiment admiratif!
    Merci pour tes encouragements!

  11. Luc, Bravo!!!
    J’ai bien pensé a toi et, je t’ai accompagné durant ta permière heure (billet en cours).
    tu as eu un sacre courage, et ça devait être loin d’être évident avec de tels températures et ce vent de nord.
    Une magnifique médaille que tu mérite amplement.
    Au mois de mai le temps sera plus clément et tu vas la réussir cette classification pour Boston!!!
    A très vite ! 😉

  12. Well done !!!

    Content de voir que tu as très bien tiré ton épingle du jeu malgré le froid assez intense.

    Super récit, merci de partager avec nous.

    Bon repos

  13. Bravo pour cette belle performance dans des conditions très difficiles. Tu as fait un bon temps et tu n’a pas de blessure. C’est de bon augure pour Ottawa!

  14. On voit que tu étais bien préparé pour faire ce chrono De plus, tu as eu la sagesse de réajuster ton objectif mais à la fin tu n’étais pas si loin du 3 heures 30. Félicitations. Mission accomplie.

  15. Bravo! C’était un véritable exploit dans ces conditions. Tu as su t’adapter (passer au plan B) et t’en tenir à cet objectif. C’est une réussite. L’eau glacée, le gravier plein les pieds, étouffé par les gels, ce n’était pas sans embûches. Chaque course est une expérience, ton récit en témoigne. Une médaille en flocon, c’est une récompense appropriée et méritée. Bravo encore.

  16. Wow Luc!!! Quelle épopée!!! Félicitations³ (au cube, t’as vu?). Un marathon comme celui-ci, c’est presqu’un ultra… en tout cas, c’est probablement une préparation mentale très efficace. Ottawa, je crois bien que tu peux rêver à ton objectif en toute sécurité!!! Je suis vraiment contente pour toi. Repose-toi bien, c’est amplement mérité. (Je serai sur le bord du parcours à Ottawa).

  17. Je te lève ma casquette ! Félicitations pour avoir passer au travers de ce froid et d’avoir réussi à faire un super chrono. Et en plus le faire sur un parcours en boucle, moi qui trouvait que mes 3 boucles de 7k au demi-hypo était déjà assez redondantes. Psychologiquement je préfère les parcours « point to point » mais pour un marathon d’hiver c’est sûr que c’est plus gérable. Bravo encore!

  18. Super marathon!!Les conditions étaient réunie pour te faire souffrire mais tu as résisté…BRAVO. C’était un teste qui te donnera beaucoup de punch pour ta qualif pour Boston…Bonne continuation…….

  19. Un grand BRAVO! Courir un marathon dans ces conditions est tout simplement remarquable. Repose toi bien et bonne reprise pour ton objectif!

  20. Bravo Luc pour ta performance, vraiment incroyable de voir ce que tu as réussis par une température si peu clémente. Bravo!

  21. Je ne sais plus où mais ce week-end, j’ai vu un reportage sur un marathonien qui s’entraînait dans un entrepôt frigorifique pour se préparer au marathon du Pole nord. Cela m’a fait sacrément penser à toi…
    Malade, va!!

  22. Bravo pour cette perf ! C’est un très bon chrono vu les conditions climatiques !! J’imagine que l’on doit apprécier la chaleur de son foyer après une aventure comme celle là 😉

  23. Bravo ! j’ai eut la chance de visiter Ottawa c’est une ville superbe où il a l’air de faire bon vivre… enfin quand il fait -14° outch !! ça donne envie de venir courir au canada ! (j’ai de la famille à Québec) sais tu si il y a une course là bas ? ou à Toronto ?

  24. Bravo Luc ! Ca reste vraiment une sacré perf de faire 3h38′ dans de telles conditions. Encore bravo. Je pense, avec un temps bien plus clément au mois de mai, que tu devrais te qualifier pour Boston et accrocher le temps que tu espères. En tout cas, bonne récup et à très bientôt pour de nouvelles aventures ! Bye ! 😉

  25. le « coup de la bouteille gelée » donne une idée des conditions très particulières de ce Marathon , avec un temps de 3h38 tout à fait sidérant…
    …….sincèrement ça m’épate (pour le Pat c’est cocasse !!!)

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :