Le vent gâche la fête au Winterman marathon 2013


Le 17 février dernier, j’ai couru le Winterman Marathon dans des conditions hivernales extrêmes. Il s’agissait de ma seconde participation à ce marathon et ce sera certainement ma dernière.

IMG01173-20130216-1314Ce n’est pas le froid, ce n’est pas le parcours, c’est le vent qui rend cette course atroce. Au départ, il faisait -18c avec un vent de côté qui avoisinait les 20 à 25 km/h pour un refroidissement éolien de -29c. Malgré tout, j’ai réussi à le terminer complètement gelé en un temps de 3h55 pour une 25ième place sur 66 participants.

Depuis, j’ai récupéré de mes engelures, exception faite de mon pied gauche. Il a gelé à l’extrême et je ressens encore une douleur sous la plante du pied. Bon, la guérison va bien et je vais m’en remettre d’ici peu.

Pour ce marathon, ma préparation a été ordinaire, pour ne pas dire inadéquate. Malgré tout, je pensais bien faire un temps de 3h45. C’était mon objectif. Les 20 premiers km se sont bien déroulés. J’étais à 4’50 au km en moyenne. Puis, pour une raison inexpliquée, j’ai eu chaud et le frimas qui se retrouvait sur mes gants et mes vêtements a fondu. Mes vêtements et mes gants sont devenus tout trempés et lorsque j’ai repris contact avec le vent quelques minutes plus tard, mes vêtements et mes gants se sont transformés en glace. Il n’aura fallu que quelques minutes pour que je ne sois complètement gelé. J’avais les pieds gelés, les jambes gelés, les mains gelés et la face gelée. Voir photo.

Les photos lors du marathon parlent d’elles-mêmes. Voir les photos ici.

C’est une médaille de plus et un onzième marathon de compléter.

 J’ai couru pour la science

IMG01175-20130216-1420

Un partenariat a eu lieu entre l’organisation du Winterman et le Windsor Cardiac Center http://www.cardiaccenter.ca/pour trouver des marathoniens intéressés à porter un moniteur cardiaque pendant le marathon. J’ai accepté au nom de la science. Ce moniteur cardiaque fonctionne comme un cellulaire et il transmet les données directement à un ordinateur à Windsor. J’ai pensé branché mon chien. Je me disais que la personne qui  analyserait les résultats trouverait plusieurs anomalies. Un truc pour que je me retrouve à devoir passer une panoplie de test. Pour quelques minutes, j’ai bien rit. Heureusement, je ne l’ai pas fait.

La bonne nouvelle, c’est que pendant l’effort, mes battements par minutes (BPM) sont en moyenne de 122. Pendant le marathon, je n’ai pas dépassé les 160 BPM. Mon cœur est en grande forme. Ceci veut aussi dire que je n’ai pas poussé très fort pendant le marathon. J’ai couru à 67% de ma capacité théorique de mes battements par minutes. Je vais en donner davantage lors de ma prochaine course.

Prochaine course et préparation spécifique

Ma prochaine course est le marathon d’Ottawa le 26 mai prochain. J’ai une relation amour/haine avec ce marathon. Je compte bien régler des comptes une fois pour toute. Je vais le dompter ce marathon.  J’ai déjà écrit sur mes difficultés avec ce marathon. C’est en 2013 que ça se termine. Je commence le 26 février une préparation spécifique pour me permettre de réaliser un temps décent de 3h30 ou mieux sur ce parcours. Mes deux marathons en 2013, ne sont qu’une préparation physique et mentale pour le mois de mai. Là, j’en ai assez, en 2013, Ottawa sera mon marathon.

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Marathon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Le vent gâche la fête au Winterman marathon 2013

  1. kejaj dit :

    Un truc de dingue ces conditions de froid j’ai même du mal à me l’imaginer🙂,n’y a t-il pas un risque physique avec ces engelures? en tout cas bonne récup! et bon courage pour ton plan
    PS: tu as fait un petite erreur avec 4h50 au km, je pense que tu voulais dire 4’50🙂

  2. Francois dit :

    Ça un prend un grand courage pour faire un marathon dans les conditions que tu as affrontées au Winterman. Chapeau! Et au plaisir de se rencontrer le 26 mai à Ottawa🙂

  3. ultrarunner33 dit :

    Bravo Luc. Moi, c’est certain, je ne l’aurais pas fait ce marathon avec des températures ressenties à – 29°C. C’est impossible. En tout cas, 3h55′ avec de telles conditions, ça laisse augurer probablement un bon marathon d’Ottawa fin mai ! Bonne préparation. @+
    Laurent😉

  4. Des engelures!!!! Pouah! Et tu as continué?

    C’était vraiment pas jojo. Je cherche encore le graphique des conditions météo pour cette journée.

    Bon entraînement pour Ottawa! Après le Winterman, même s’il pleut à boire debout, ce sera des conditions faciles.

    • Les données pour Ottawa à météo Canada arrête au 15 décembre 2011. Dorénavant, je n’arrête plus pendant une course. Je fini ce que je commence. J’ai marché beaucoup pour le terminer, mais c’est fait. Félicitations pour ta 3ième place. Superbe temps de 3h01.

  5. Philippe dit :

    Impressionnant ! Bravo Luc !

  6. Phine dit :

    Ce type est fou ! La prochaine fois, tu mets le moniteur au chien ET tu le fais courir à ta place. Bon, toi au moins tu as survécu. Lui, c’est pas sûr.
    Un grand BRAVO !

  7. DaJo dit :

    çà me semble dingue…. en tous cas, vous avez du mérite de courir dans des conditions pareilles! (si j’habitais au Canada, je crois que je boirais l’hiver…)

  8. Bonjour Luc, je viens de lire ton récit et vu les images. J’ai poste un lien sur ma page Facebook. Chapeau à toi, tu a un immense courage car avec ce que tu viens de vivre, le marathon d’Ottawa va être un pur plaisir. Continue de bien te préparer et soigne bien tes pieds😉 A bientôt, Philippe

  9. Rohnny dit :

    Wow, tu as bien du courage de courir par ce froid. Bravo pour la performance Luc. Bonne récupération.

  10. Valcox dit :

    Chapeau bas ! Moi qui a décidément horreur de l’hiver, je suis très admirative devant un tel courage ! Une course de fous, décidément ! Un immense bavo, et soigne bien tes engelures. Je te souhaite de tout coeur de prendre ta revanche sur Ottawa en mai prochain !

  11. Pasaprèspas dit :

    Impressionnant ! Mais 4:50min/km, c’est une cadence pour taper tranquillement sous les 3h30 non ? Ou bien tu avais prévu d’avoir un retour plus lent ? je suis curieux de savoir comment on planifie ce genre de course extrême.

  12. Pasaprèspas dit :

    Tu courrerais pas avec des MT101 toi ? Sur du bitume, chapeau, elles sont fermes quand même🙂

  13. campagnarde dit :

    Je suis toujours épatée par tes performances, ton mental, ta détermination, Luc. Bravo.

Les commentaires sont fermés.