Un 5 km au Winterman dans le gros frette !


Je n’avais pas couru un 5km en mode compétition avant aujourd’hui. C’était mon premier vrai. Par cette course, je cherchais à vérifier si ma préparation pour le marathon de Boston se porte bien. Toutefois, avec ce froid Sibérien, j’ai mal choisi mon test.

Le matin de la course, il fait -24 Celsius avec un vent qui pousse la température dans les -37 Celsius, en comptabilisant le facteur vent. Sur les lieux du Winterman, je croise Nicolas qui fait le marathon. Il me fait part que le matin, l’annonceur à la radio a dit qu’il y avait un froid extrême et qu’il était préférable de demeurer dans la maison. Et nous allons courir dans ce froid. Nous ne sommes pas seuls, il y a 850 givrés qui vont se taper les différentes compétitions.

Je dis à Nicolas, ce n’est rien pour l’encourager, mais je suis tellement heureux de ne pas faire le marathon ce matin. Bon marathon à toi ! Je vais lire ton aventure sur ton blogue.

Je discute avec Noel, membre de l’équipe formidable. Nous discutons stratégie de course pour finalement conclure que la meilleure stratégie à adopter, c’est une stratégie de survie ! On va s’en sortir. On va l’avoir ! On est dans le déni total simonac ! Non mais qu’est-ce qu’on a pensé en s’inscrivant encore cette année ?

Sur un autre continent.

En même temps que cette course se passe, il y a mon ami Vinvin20 qui a décidé de faire un 5km pour m’encourager. Nous sommes en mode synchro malgré le décalage horaire et que plus de 6 000 km nous séparent.

10959401_10205963040865829_980836309286614778_n

Merci mon ami !

Le parcours du Winterman n’est pas propice à faire des records personnels avec deux montés sur 5 km. En plus, aujourd’hui,  viennent s’ajouter des rafales de vents frôlant les 40 km/h, de la neige sur le parcours un le froid extrême. C’est la total ! Le Père Noël a de meilleur conditions que celles-ci. Je vais quand même tenter de faire un bon chrono. Je peux être proche des 20 minutes. Je rêve … je sais.

Le départ est donné et je suis dans le groupe de tête. Je vois Noel qui se faufile avec les leaders. Il n’y a vraiment pas d’adhérence. J’ai beau avoir mis mes souliers de trail avec des crampons, mais pas moyens de s’agripper.

Dans une des montées, je sens que le coeur va me sortir de la poitrine, je cours comme un fugitif, mais j’ai le sentiment que je n’avance pas. Pourtant je rattrape les autres devant moi. Le vent, la neige et le peu d’adhérence sont en train de tuer mon allure. Sacrifier sur l’Autel, je laisse les secondes filer. À ce rythme, c’est un suicide collectif des secondes. C’est le désastre, mon allure n’a pas d’allure !  Bye bye le 20 minutes.

Je réussi à passer le fil d’arrivée en 21 minutes 44 secondes pour une sixième place sur 195 coureurs. Je ne suis pas le seul à en avoir baver dans ces conditions. Je me dépêche à retourner bien au chaud dans le Musée de la guerre.

Avec Noel, j’avais envisagé courir avec une de ses amies qui cherche à réaliser 12 marathons en 12 mois. Après ma course dans ces conditions hivernales, je me désiste. Le con gelé que je suis n’en peu plus. Désolé Jennifer. Je lui souhaite un franc succès dans son odyssée.

Le positif quand même

En somme, un bon test. Ma cinquième position me permet de croire que je suis en forme, même si je ne sais pas tellement ce que ça veut dire.  Il reste 9 semaines avant Boston et je serai bien d’ici là si je serai d’attaque.

À suivre …

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Un 5 km au Winterman dans le gros frette !

  1. Faisait TELLEMENT FROID!!!!!!! J’ai essayé de te suivre au départ: j’ai duré 10 mètres! Bravo à toi!

    Et j’ai eu des engelures au genoux… et plein d’autres pépins. Bref, un post assuré sur le JohnnyBlog!

  2. Je ne sais pas comment tu as fait ! Je voulais aller t’encourager le long du parcours, mais je n’en pouvais plus. Bien hâte de te lire.

  3. François dit :

    C’est très bon cette performance dans ces conditions . Ta 5ieme place le confirme . Aussi, très bon billet. On l’a l’hiver cette année . J’ai évité beaucoup de fret avec ma blessure au genou. Chanceux dans ma malchance …

  4. vinvin20 dit :

    Encore Bravo Luc, et c’est plutôt toi qui m’a encouragé dans mon effort, moi qui ne suis pas très compétition, ça a été l’occasion de me lancer ce défit de 5km à fond en solo, Je me suis dépassé grâce à toi! ça faisait bien longtemps que je voulais refaire cette expérience. Cette fois sur 5km c’etait dans mes cordes! Une belle épreuve à distance en attendant de pouvoir un jour courir cote à cote..

  5. Ping : Le Johnny Blog | Winterman 2015

  6. Rohnny dit :

    Bravo pour ce super chrono et dans des conditions bien froide… Bonne continuation.

Les commentaires sont fermés.