Une victoire sans podium


Depuis juin, je traînais une blessure au niveau du cou suite à un faux-pas lors de travaux de rénovations au chalet. J’ai été accompagné par des spécialistes pour soigner ma blessure. La guérison a été beaucoup, beaucoup, beaucoup, et j’en passe, plus longue que ce que j’avais anticipé. En plus de combattre la douleur, je devais combattre mes démons intérieurs.

C’est fou comme une pensée négative arrive subitement. À titre d’exemple, je me prélasse tranquillement sur le divan en train de lire des articles sur la course et pied. Je rêve de pouvoir refaire Boston un jour. Je rêve de courir de nouveau sans douleur et, sans prévenir, je me fais envahir par une pensée négative. Le rêve passe au cauchemar. Mon cerveau cherche à me faire croire que je ne serai plus jamais capable de courir. Que c’est fini pour moi la performance lors des marathons et que plus jamais je ne ferai Boston de nouveau. Un match mental s’installe dans mon cerveau. Je combats ces pensées négatives. Je défais mes scénarios intérieurs et après plusieurs minutes, que dis-je, des heures, d’un combat acharné, je lâche prise. Je me dis que je dois simplement faire preuve de patience et qu’un jour, je recommencerai à courir sans douleur. Malgré tout, ce combat à ruiner ma soirée et à drainer mon énergie. Je me couche épuisé de moi-même, brûlé par mes pensées négatives.

Je cherche à ne plus laisser mon cerveau être envahi par de nouvelles pensées négatives. Pour y parvenir, je me fais plaisir en courant. Je cours avec mon chien, oui mon petit Yorkshire, et je cours des Fartlek, des jeux de courses. Il y a quelques semaines, dans un Fartlek, j’ai décidé que le jeu était d’attaquer les côtes. Je me suis laissé envahir par mon enthousiasme et j’ai fait un Fartlek de plus 24 km. Un record personnel de Fartlek. Les attaques des dernières côtes n’étaient pas très forte, mais je me suis fortement amusé.

CIqifYiUAAAQ-xL

Dernièrement, j’ai fait une séance d’intervalles sans chrono et sans distance, juste pour le plaisir. J’ai rencontré, par hasard sur ma route, mon ami Noel. Il m’a pris en photo. C’était un bon test cette séance et j’ai bonne mine. Ça fait du bien. Merci pour la photo !

luc_intervalles

Après plus de 10 mois de traitements et de m’assurer de conserver une attitude positive, je peux annoncer que ma douleur au cou et aux épaules est officiellement une chose du passé. Je vis une grande libération car je sais maintenant que je vais pouvoir courir le marathon d’Ottawa Banque Scotia avec plaisir et sans douleur. En passant, il reste encore quelques places de disponibles pour les différentes courses. C’est un super beau parcours, un des plus beau au Canada, alors je vous lance l’invitation de venir courir dans ma cour. Le marathon passe à 300 mètres de chez-moi et des portions du parcours sont mon terrain de jeu. Venez le courir avec moi et avec près de 40 000 autres personnes. L’ambiance est incroyable !

Le 29 mai prochain, je serai au départ pour le marathon. Je n’ai pas d’objectif de chrono, juste de m’amuser au maximum et de profiter des milliers d’encouragements que je vais recevoir tout au long du parcours. Je suis prêt mentalement pour recevoir tout ça. Quand à la préparation physique, bah ! c’est correct.  J’ai pris quelques kilos, 2 au total (5 livres) depuis un an. La forme n’est pas mauvaise, mais elle n’est par ce qu’elle a déjà été. Peu importe, je peux courir sans douleur et j’ai retrouvé le plaisir de courir. C’est une grande victoire, même si je n’ai pas et n’aurai pas de podium.

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Une victoire sans podium

  1. François dit :

    Belle façon de voir les choses ! J’ajouterais qu’on sera tous des gagnants en franchissant la ligne d’arriver le 29 mai prochain🙂

  2. Bruno dit :

    Courir pour le plaisir, ça devrait toujours être notre premier objectif! J’y serai pour une 4e année consécutive avec une la gang du Zoo. J’espère que l’on pourra se voir durand le WE.

  3. Jocelyne dit :

    Bravo Luc! J’admire ton courage et ta détermination!!!! Bonne chance dans ta prochaine course!!

  4. Rohnny dit :

    Content de voir que tu es de retour mon ami et je sais ce que c’est les petits démons qui te parlent dans la tete😦 Bonne continuation de préparation pour ton marathon.

Les commentaires sont fermés.