Garmin est mort :(


Garmin « est mort, n’en parlons plus » aurait certainement chanté Gilbert Becaud avoir été un coureur au lieu d’être un gros fumeur. Bah, ce n’est pas Garmin, mais MA Garmin, alors c’est tout comme. Car comble de malheur pour moi, j’ai oublié ma formidable Garmin Forerunner 305 sur le chargeur pendant plusieurs jours. Lorsque je me suis rendu compte de la tragédie, elle avait rendu l’âme. Plus de son, plus d’image, une batterie vide de vie … un moment triste dans ma vie de coureur.

Voyez vous, c’est que ma Garmin m’accompagne depuis plus de 7 années. Je me souviens lorsque je me l’étais procuré en 2008. Elle était arrivée par la poste. C’était un moment important dans ma vie de coureur car je renonçais à planifier mes entraînements en ligne ou courir uniquement sur piste. Je n’ai jamais regretté ce choix de vivre la liberté de courir sans être obligé de calculer les tours de pistes. Ou encore de mesurer mes parcours et devoir m’en tenir à courir les mêmes routes avec les mêmes distances pour éviter de devoir mesurer mes distances. Je ne m’ennuie pas du tout de cette période, qui est quand même pas si lointaine. Il y a des évolutions technologiques qui procurent davantage de liberté. L’arrivée du GPS m’a permis de pouvoir courir au gré de mes pulsions dans les rues de mon choix.

Ma Garmin a connu mes premiers marathons. Une fidèle compagne qui m’a suivi dans mes moments d’extases et mes peines, que voulez vous, j’ai eu des blessures et des abandons. Mais le plus gros moment d’extase a été ma qualification pour le marathon de Boston lors du marathon d’Ottawa en 2014. Je l’ai fait avec ma Garmin au poignet.

marathon ottawa 3h19

De même, dans les grands froids canadien pendant le Winterman, que je ne ferai plus jamais (note à moi-même), Garmin était avec moi pour braver le froid :

winterman 2014-4

Garmin était là. Garmin était toujours là. Merci de tes loyaux services. RIP Garmin Forerunner 305😦

Soyez sans crainte, j’ai fait mon deuil et j’ai trouvé une remplaçante. Je vous présente ma Vivoactive :

vivoactive_3600x2400_300dpi.0

Nous venons de nous rencontrer alors nous sommes encore dans les préliminaires. De plus, je ne comprends pas tout du manuel, heureusement qu’il en a un, ce n’est pas toujours le cas. J’adore son confort et sa légèreté. Elle est d’une grande souplesse, mais un peu trop sensible. Avec mes gros doigts, j’accroche des boutons qu’il ne faudrait pas et je bousille parfois mes chronos. Je vais certainement finir pas maîtriser l’art du touché.

Toutefois, cette Garmin Vivoactive, c’est bien plus qu’un GPS de coureur. C’est une montre connectée. J’ai mon calendrier, de la musique, mes notifications, la météo et pleins de trucs qui me déconcentrent lorsque ma montre est connectée et que je la porte. J’ai fait une synchronisation avec mon iPad est c’est vraiment trippant. Pour un amateur de technologie comme moi, je suis comblé, même si je trouve que c’est un peu trop de distractions à mon goût pendant la course. Non, je ne curs pas avec mon iPad en passant. Bon, vous voyez, j’ai cette ambivalence entre les gadgets et la simplicité. Je crois bien que je vais finir par me laisser convaincre et de beaux moments nous attendent.

Parlant de beaux moments, je suis en pleine préparation pour le marathon de la vallée de la Rouge. Mes temps de référence ne sont pas comme ceux de 2014, mais c’est raisonnable. Je vais devoir travailler fort dans le mois qui reste afin d’arriver « top shape » le 11 octobre, jour du marathon. D’ici là, je cherche de nouveau à maîtriser l’allure marathon et maîtriser ma nouvelle Garmin.

Il y a aussi mon premier cani-cross avec mon petit-loup le 13 septembre, Manu le Yorkie. Ce sera un 3 km à vive allure. Mon Yorkshire de 10 livres (4 kilos) va en impressionner plusieurs. Nous avons eu une bonne préparation malgré la chaleur. La chaleur c’est difficile pour un chien. Il nous a fallu courir tôt pour être au frais. Je vous le dis : « on va tu n’avoir du plaisir on va tu n’avoir de l’agrément« , petite chanson pour nous garder au frais.

Enfin, les inscriptions pour le marathon de Boston débutent le 14 septembre pour celles et ceux ayant fait 20 minutes de mieux que leur standard. Pour ma part, j’ai fait 3 heures 22 minutes 36 secondes lors de mon marathon de qualification. Mon standard étant de 3h25, je n’ai que 2 minutes 24 secondes pour éviter la coupure. Mon inscription se fera donc le 21 septembre avec les inscriptions générales. J’espère éviter la coupure. Je vais le savoir dans quelques semaines.

 

À suivre …

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Garmin est mort :(

  1. normquiroule dit :

    RIP 305…moi aussi j’amais bien la mienne

  2. vinvin20 dit :

    ET bien te voila bien équipé! Elle est magnifique cette nouvelle montre. On s’attache a notre matériel.. C’est fou ça! Moi c’est mon  » Apple shuffle » qui va pas tardé a me lâcher…
    J’espere qu’on pourra avoir des photos de toi avec Manu sur ce premier cani-cross. ça va etre quelque chose! bonne fin de prépa. pour ce nouveau marathon.

  3. François dit :

    Elle t’a quand même duré longtemps ta 305. Beaucoup de plaisir avec ta nouvelle Garmin !

  4. Jean-yves dit :

    7 ans pour une 305, c’est excellent, la mienne n’avais fait que 3.5 ans … ce qui semblait être la durée de vie moyenne d’une 305 … du moins si je me fie à celles de mes amis …

    Bonne chance avec Boston, avec ma marge de 2.59, je suis pas mal dans la même situation …

  5. Rohnny dit :

    Et bien RIP et puis bienvenue a la suivante🙂 J’espère quelle apporteras beaucoup de plaisir.

  6. Nat dit :

    Une nouvelle relation t’attend !

  7. Runner λ dit :

    La mienne a vécu moins d’un an avant de partir en SAV et d’être remplacée par une neuve, laquelle a vécu un an et demi.
    Je regrette certaines de ses fonctions (chargement de parcours et comparaison) mais certainement pas son design vaguement soviétique.

Les commentaires sont fermés.