Est-ce que la course à pied fait mal ?


Vous savez, parce que je suis un coureur et que ma vie tourne autour de la course à pied, les gens ont plein d’idée préconçues à mon égard. En voici quelques-unes :

  • Certaines personnes pensent que je ne possède pas de voiture. Oui, j’ai une voiture, une petite auto économique, mais elle a l’appellation de voiture quand même.
  • D’autres pensent que je me rends en courant à mes réunions d’affaires. Mais, non, je prends mon semblant de voiture pour me déplacer.
  • Que je cours à tous les jours. Même si je cours beaucoup, non je ne cours pas à tous les jours. Le repos fait partie intégrante d’un programme d’entraînement.

Mais la question qu’il met souvent posée est : Est-ce que courir fait mal ?

Cette question est compliquée à répondre.

D’abord, oui courir apporte son lot de douleur. Toutefois, il faut savoir distinguer le type de douleur. Il y a la douleur reliée à l’effort. Ce type de douleur nous devons la visiter pour repousser nos limites. C’est ce qui nous permet de travailler notre VMA à plus de 100%. De terminer le 800 m avec des haut-le-coeur ou de devoir prendre l’ascenseur car les jambes n’ont plus de forces pour nous propulser dans les escaliers. Également, lors de l’effort, il y a des montés d’acide lactiques et nos muscles se contractent. Nos jambes deviennent comme du bois de charpente. Enfin, lors de l’effort, lorsque le cœur pompe à plus de 180 pulsations par minute, soit 3 coup de pompe à la seconde, ce n’est pas très plaisant non plus. Mais cette douleur est agréable. C’est le signe que nous progressons et que les efforts donneront des résultats lors de notre prochaine course.

Par contre, il y a la douleur reliée à une blessure. Ce type de douleur n’est pas agréable à ressentir. Ce type de douleur nous gêne dans nos mouvements, dans notre foulée et nous cherchons à compenser en modifiant notre mécanique de course. C’est un signe précurseur qu’une défaillance musculaire peut survenir. À ce moment, il faut arrêter de courir.

La douleur reliée à l’effort est bonne et motivante. C’est comme un moment d’extase que nous réussissons à endurer pour une courte période de temps. Par contre, la douleur reliée à un signe de blessure est déprimante. Avec le temps, le coureur apprend à identifier et distinguer ces signaux de douleur. Tout est une question de bien connaître ses repères et d’être à l’écoute des signaux que notre corps nous envoie.

Alors, est-ce que courir fait mal ? Bien sûr, quelle question !

Advertisements

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Course à pied, Endurance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Est-ce que la course à pied fait mal ?

  1. Salut Luc, à mon avis, il n’est pas nécessaire (et même contre-productif) de faire des séances « lactiques » à l’entraînement pour un coureur de fond, cela se fait souvent au détriment de l’endurance nécessaire (notamment sur marathon). Ne pas faire de séance de VMA diminue également le risque de blessure.

  2. François dit :

    Excellente analyse ! Nous pouvons aussi considérer la douleur comme un excellent systèmes dont est doté notre corps. Comme coureur, nous devons être en mesure de bien l’analyser.

  3. Guy dit :

    En te souhaitant de ne pas trop avoir mal lors de ton prochain marathon.

  4. Rohnny dit :

    Je n’ai rien a ajouter… 🙂

Les commentaires sont fermés.