Réflexion personnelle sur le concept d’objectif


J’ai lancé ce blogue en octobre 2010. Avec ce blogue, je souhaitais partager mon expérience vers l’atteinte de mon objectif d’obtenir une première qualification pour le mythique marathon de Boston. J’étais bien loin de me douter que je vivrais toutes sortes de péripéties et que ceci me prendrait près de 4 années pour atteindre mon objectif. J’étais encore bien plus loin de me douter que lorsque l’objectif serait atteint, la motivation tomberait à plat. C’est ce qui m’est arrivé suite à la réalisation de mon temps de qualification pour Boston en mai de cette année.

J’ai vécu une baisse de motivation importante. J’ai éprouvé des difficultés lors de mes longues sorties pendant l’été. Mon cerveau n’arrivait pas à comprendre pourquoi je recommençais une telle aventure, l’objectif avait pourtant été atteint. Ainsi, je me suis mis à réfléchir sur l’importance d’un objectif. J’ai même fait des lectures sur l’importance d’un objectif pour les athlètes pour alimenter mes réflexions. Dans mes lectures, tous les auteurs sont d’accord pour dire que l’objectif est primordial. Toutefois, tout est dans la définition de l’objectif.

Une de mes lectures : « Foundations of Sport and Exercise Psychology, 6E Par Weinberg, Robert S.,Gould, Daniel avril 2014 » mentionne qu’il y a différentes sources, soit interne et externe, qui alimentent la motivation d’un athlète. En somme, il y a une différence entre un athlète qui veut se rendre aux Olympiques et un athlète qui veut gagner une médaille aux Olympiques et un athlète qui veut gagner la médaille d’or aux Olympique. L’athlète qui veut se rendre aux Olympiques a atteint son objectif par sa participation alors que l’athlète qui veut une médaille ne va sentir que sa mission est complétée qu’après la finale. Une importante nuance mais qui fait toute une différence dans les performances.

cible_de_tirJ’ai donc compris l’erreur que j’avais commise qui m’avait plongé dans ce marasme émotif cet été : j’avais mal défini mon objectif. Je m’explique. Mon objectif était de réaliser mon temps de qualification et l’objectif a été atteint. L’objectif n’était pas de participer au marathon de Boston ou de réaliser un temps précis à Boston. Non, de me qualifier. J’ai la ferme intention de le courir, soyez sans crainte. Toutefois, ma préparation mentale allait dans une autre direction. J’ai corrigé le tout dans les dernières semaines menant au marathon de la Vallée-de-la-Rouge. J’ai pu retrouver la force mentale afin de me permettre d’obtenir une autre qualification pour Boston.

Ne partez pas la machine à rumeurs ! Bien loin de moi l’idée d’aller aux Olympiques et de gagner une médaille. Toutefois, cette réflexion m’a amené à redéfinir mon objectif : je veux courir Boston à chaque année. C’est déjà bien partie avec une inscription confirmée pour 2015 et avec un temps de qualification obtenu pour 2016. Je vais pouvoir pleinement profiter de mon premier Boston au mois d’avril 2015 et courir sans pression lors de mes prochains marathons … jusqu’au prochain marathon de qualification pour Boston 2017.

Sur cette réflexion très personnelle de la notion d’objectif, je vous souhaite une bonne année 2015. Également, je vous souhaite de belles réalisations dans vos objectifs de course, mais également sur le plan personnel et professionnel. Je réalise que les aptitudes que je développe en course à pied, et lors des compétitions, sont transférables dans tous les sphères de ma vie.

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Général, Marathon de Boston. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Réflexion personnelle sur le concept d’objectif

  1. Louis-Philippe Beaudin dit :

    À toi aussi Luc, très bonne année 2015 et bon marathon à Boston. Faudrait qu’on se parle du cadre logique un de ces jours. À +

  2. François dit :

    C’est curieux, j’avais justement pensé à ça comme objectif pour toi. C’est l’objectif de certains membres du zoo. Pour moi, j’ai trop de minutes à gagner pour faire le standard. Je me suis donc fixé un objectif de me rapprocher de la barre des 4 heures. Pour la motivation, y-a-t-il un zoo à Ottawa 😄

  3. François dit :

    Oups bonne année 2015 ✨

  4. Je peux comprendre, même si je ne l’ai pas vraiment vécu…
    Moi aussi, j’ai rêvé pendant des années à Boston, mais je ne sais pas pourquoi, je me suis mis à m’intéresser aux ultras dans les semaines précédant ma qualification. Une fois la ligne d’arrivée franchie à Ottawa, j’étais prêt à passer à quelque chose de différent.
    Tu veux courir Boston à chaque année ? Voilà un bel objectif ! Certains le font, j’en serais personnellement incapable. Que veux-tu, le parcours et moi entretenons une belle relation d’amour-haine… Si tu y parviens (tu es déjà qualifié pour 2016, bravo !), tu feras preuve d’une belle force de caractère.
    Je te souhaite une superbe année 2015 et beaucoup de plaisir, autant à Boston qu’ailleurs !

  5. gilles lamontagne dit :

    déjà que de vouloir te qualifier pour Boston année après année c’est une motivation hors pair tant qu’à moi l’ayant réussi durant 36 ans car c’est la 1ière année 2014 que je ne me qualifie pas pour Boston et je me suis toujours motiver de cette facon. donc Bonne et Heureuse 2014 mon Luc et Boston sera ta récompense de tous tes efforts.

  6. vinvin20 dit :

    Bonne année Luc! Quel parcours depuis 2010…J’ai hâte de te voir sur ce marathon de Boston..Depuis le temps que tu cours après😉
    Moi je vis toujours sans objectif CAP…Enfin sans objectif de compétition tout au moins. ça m’emmène pas bien loin, mais ça me suffit vu mon niveau. Je reste toujours admiratif face a ta ténacité et ton gout du travail achevé quoi qu’il arrive. Continue a me faire rêver. A très vite!

  7. campagnarde dit :

    Quel bel article pour commencer l’année !
    Les objectifs permettent d’avancer et de se surpasser alors tu as entièrement raison, il faut se fixer les bons.
    Bon Boston et bonne année 2015.

  8. Rohnny dit :

    Un excellente année 2015 à toi Luc🙂

  9. Nathalie dit :

    Une très belle réflexion sur ce concept d’objectif.

Les commentaires sont fermés.