Une pause, des raideurs musculaires et un rhume


Dans mon dernier billet, je vous mentionnais que j’étais pour prendre un 2 à 3 semaines de pause pour refaire le plein d’énergie. Pendant cette pause et contre toute attente, j’ai eu une multitude de petits bobos qui se sont mis à sortir. Même dans ma période d’entraînement les plus intenses, je ne vivais pas de telles raideurs musculaires. Certains diront que c’est parce que mon corps en avait besoin, dont toi et lui … ouais, surtout lui !

Comme un malheur n’arrive jamais seul, j’ai attrapé un vilain rhume. Il est coriace ce sacré rhume cette année. Des raideurs musculaires et traîner des milliards de bactéries supplémentaires, bien voilà, mon corps n’en pouvait plus. J’ai donc pris 3 jours de vacances au chalet et je me suis reposé. Une tâche immensément pas facile à faire, mais j’ai réussi. Je suis sur la fin de ce rhume et je compte bien reprendre le flambeau au cours des prochains jours. Les batteries sont rechargées.

En somme, c’est un 2 à 3 semaines qui s’est étiré en 5 semaines. Dans quelques jours, je reprends ma routine matinale :

IMG_1201

Je l’avoue, l’entraînement me manque. Je suis complètement accro !

Prochain objectif, franchir le mur du son lors du 5 km au Winterman en février 2015, rien de moins. La barre est haute, c’est motivant.

Publicités

4 commentaires sur “Une pause, des raideurs musculaires et un rhume

  1. Je sens que tu vas travailler ta vitesse. Pour le repos que tu as pris, ça devrait payer lors de ton 5 km de février. Au surplus, tu vas arriver top shape à Boston 🙂

  2. Soignes toi bien Luc! Tu as pris la sage décision de t’arrêter. Pas facile comme tu dis pour un accro. comme toi. Mais tu vas repartir de plus belle et survoler ce Winterman dans quelques mois, j’en suis sur!

  3. Je comprends ce que tu dis quand tu expliques que tu n’avais pas envie de t’arrêter. C’est jamais facile, on a l’impression qu’on va perdre son niveau alors qu’en faite c’est tout le contraire parce que ces phases relax sont nécessaires. Bon repos, profites en bien.

  4. C’est souvent comme ça quand on prend un break : le corps se relâche, et ses défenses avec ! Prends bien soin de toi, et le mur du son tremblera au Winterman !

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :