Certainement l’hiver le plus froid pour courir


Je cours à l’extérieur l’hiver depuis plus de 10 ans. Mes premiers souvenirs de courir à l’hiver remonte à l’hiver 2003-2004. Cette année-là, c’était une reprise de la course après une sérieuse entorse à la cheville gauche qui m’avait tenu à l’écart pendant plus de 2 ans.

Mieux connu sous le pseudonyme de "marde blanche"J’ai regardé dans mon carnet d’entraînement, et j’ai noté  qu’en 2010-2011, nous avions eu beaucoup de neige, mais les températures n’étaient pas aussi froide. J’ai noté également qu’en 2011-2012, au mois de mars, il n’y avait plus de neige au mois de mars. Toutefois, cet hiver 2013-2014 est de la mémoire de mon carnet d’entraînement, l’hiver le plus froid que j’ai connu depuis que je cours.

Je connais et je prône les bienfaits de courir l’hiver. Je sais que les bénéfices seront au rendez-vous au printemps. Entre autres, je réussis à effectuer mes temps de références malgré le froid, la neige et les nombreuses couches de vêtements alors qu’est-ce que ce sera au printemps ? J’ai hâte de le décourvir.

J’estime avoir fait ma part cet hiver, mais là, rendu au début mars, j’ai atteint mes limites. J’implore donc le gestionnaire de la météo de monter un peu le chauffage. Juste un peu car je ne veux pas courir le marathon d’Ottawa au mois de mai dans les +30C.

Pour teminer, allez voir ce vidéo de Joan qui représente bien les caprices de Dame nature au Québec. Un vidéo qui nous présente un an de course à pied allez-retour au travail. Fascinant !

Publicités

15 commentaires sur “Certainement l’hiver le plus froid pour courir

  1. C’est curieux comme la situation est différente de chaque côté de l’Atlantique. Quand j’ai lu le titre du billet j’ai cru que c’était ironique, parce qu’en Europe c’est l’hiver le plus doux depuis des années, voire des décennies. Puis j’ai réalisé que tu es au Canada.

  2. Je confirme, Luc, que je n’ai jamais aussi souvent enfilé mes mitaines de combat et ma tuque en polaire tous les matins, invariablement, les uns après les autres. Je n’ai jamais si régulièrement de la brume à la surface du fleuve, phénomène qui ne semble se produire qu’aux dessous de -15°C. Sans oublier que la première neige de novembre n’a jamais fondue non plus !

    Inversement, je me souviens de la fin de l’hiver 2001 (ou 2012) où la piste du pont avait rouvert le 6 mars… Nous y sommes presque ! Moi aussi, j’ai des intervalles à faire pour Toronto début mai !

    1. Normalement, nous avons quelques journées très froide, genre -30c, mais je peux jouer avec mon programme d’entraînement et les contourner. Mais cette année, il y a eu des semaines complètent avec des grands froids. Des températures pas très commode pour des intervalles.

  3. par contre, j’aime nettement mieux -20 ou -25 sur sur pavé sec que d’avoir de la glace ou pire encore de la sloche et on se souhaite un beau 8 a 12 degrés a ottawa (mais j’ai bien peur que ce sera chaud)

    1. La glace c’est l’enfer, mais la sloche, je fini par trouver un endroit dans ma ville qui est dégagé alors c’est pas si pire. Bon training pour Ottawa.

  4. Oui, bravo pour ton courage et ta persévérance, je ne sais pas comment tu fais ! Je comprends que tu en aies plus qu’assez … Ici, paradoxalement, c’est l’un des hivers les plus doux qu’on ait eu depuis que les données sont enregistrées, et ça continue ! Tu seras certainement très fort ce printemps, mentalement et physiquement 🙂 Pourvu que ça ne tourne pas d’un coup (c’est rude pour l’organisme, et les premières chaleurs sont difficiles quand on court, je trouve).

  5. Ah, je me souviens des débuts de ce blog, avec tes entrainements a tourner en rond sur des parkings déneiges..Et ces sorties par des températures de congélateurs! ça devait être en effet en 2010-2011.. tu es bien courageux en effet. Comme l’on déjà dis mes petits camarades européens, ici c’est tout l’inverse cette année, c’est a croire que les masses d’air polaires ont penchés de votre cote cet hiver. Malgré ça tu reste toujours aussi déterminé..Moi la neige m’a un peu manquée..mais il peut y avoir encore un petit coup de froid par ici, juste histoire de s’amuser un peu!! Courage, le printemps va bien finir par arrivé aussi chez vous!

  6. Très pertinent ton billet ! Moi aussi, je suis écœuré du froid. Et pourtant, j’ai été au Chili trois semaines et j’ai été arrêté quelques semaines pour cause de blessure. Faut s’accrocher 🙂

  7. Eh oui, en France, nous n’avons pas eu d’hiver (et j’habite près de la montagne). Ici le soleil revient, c’est un plaisir de courir après toute la pluie qu’on a eu. Vient chez nous Luc 😉
    Pour Joan, il faut un vraiment un moral d’acier pour sortir tous les jours quelque soit le temps (et une bonne douche au boulot !)

  8. Traverse l’atlantique Luc ! Depuis la semaine dernière, les températures montent et sont identiques à ce que nous avons au printemps ou au début de l’été : 20 degrés hier après midi, c’est tellement incroyable !
    Je te souhaite que le soleil et la chaleur s’installe vite à Gatineau 🙂

  9. C’est vraiment l’inverse de chez nous, l’hiver le plus doux que la Belgique a connu depuis le début des prises de température… Allez courage Luc, la fin de l’hiver est proche.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :