La Véloroute des Draveurs partie 2 de 3


Je continue mon odyssée de cycliste en mode découverte. Je suis rendu à la halte de Kazabazua. Il y a des infrastructures nécessaires aux besoins des voyageurs.
veloroute des draveurs 11
À l’intersection de la route 301, il y a un stationnement pour accueillir les cyclistes.
veloroute des draveurs 12
Ce stationnement est situé à environ 1 km de la route 105 et d’un casse-croûte.
Je reprends la piste cyclable en direction de Low. Cette portion est ascendante. Au loin, je distingue une silhouette. C’est un chevreuil et il se laisse approcher, mais pas de trop près. Le voilà qui prend la fuite.
veloroute des draveurs 13
Bye bye chevreuil !
Dans le coin de Venosta, la piste cyclable commence à se dégrader. Le gravier laisse à désirer et je peux voir que la pluie a fait des ravages. Toutefois, cette portion pourrait être évité et je pourrais aller reprendre la route 105 pour continuer mon chemin, mais je vais aller voir ce qu’il y a sur cette piste cyclable.
veloroute des draveurs 14
Une autre halte, c’est celle de Venosta.
veloroute des draveurs 15
Un signe que nous suivons bien une vieille voie ferrée, voici l’ancienne gare de Venosta à l’abandon.
veloroute des draveurs 16
Les conditions de la piste cyclable se détériorent. Les jambes forcent et je bouge à peine. C’est ce qu’on appelle du crosstraining faut croire.
veloroute des draveurs 17
Après environ 1h20 et 33 km, je suis rendu à ma destination, la halte de Low.
veloroute des draveurs 18
Le temps de refaire le plein d’énergie avec quelques barres granola et je reprends la route pour le retour.
À suivre pour la dernière partie.
Publicités

7 commentaires sur “La Véloroute des Draveurs partie 2 de 3

  1. Superbe! Les chevreuils, c’est pas facile a prendre en photo. Une vielle gare..tout ce que j’adore.En tout cas cette ancienne voie ferrée est sans virages…c’est du tout droit!

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :