Marathon de Sudbury, période d’affutage j-12


Les différentes phases d’intensité de mon programme marathon sont enfin terminées. J’entre dans la période d’affûtage et de maintien des acquis. Je vous avoue que je ne m’en plains pas du tout. Je me rendu exactement là où je veux être en terme de condition physique. Ma préparation était adéquate et j’ai perdu du poids, ce qui aide grandement.

Toutefois, j’ai vécu une période de turbulence avec le projet d’auto-construction de maison. Je m’en doutais bien que la construction allait affecter mes acquis en course à pied, mais je ne m’attendais pas à avoir autant de courbatures musculaires. Je me doutais bien également que c’était pour occuper une bonne partie de mon temps.

Et bien, je n’ai plus de vie sociale car je travaille, je m’entraîne et je construis une maison. Résultat : courbatures musculaires et profonde fatigue. Quel stress que l’auto-construction dans une préparation marathon ou vice-versa ! Quelle idée de malade que j’ai eu de construire pendant une préparation marathon. Mais quand j’y pense, depuis les 48 derniers mois, je suis toujours en préparation marathon. Alors, je ne pouvais pas faire autrement. Je pense que c’est la conséquence de ma passion de la course à pied.

Heureusement, la fin achève et je me retrouve en période d’affûtage. Il ne me reste que 12 jours avant le marathon. J’ai le temps de me reposer et de faire disparaître ces courbatures musculaires.

Dans cette préparation marathon, j’ai vécu les extrêmes. D’une part, ma confiance grandissait au fil des entraînements. Tout semblait plus facile. Malgré tout, j’avais des doutes sur ma capacité de faire un marathon en 3h14. Avec le demi en 1h33, je sais maintenant que je peux faire 3h14. La confiance a atteint son summum. Mais si la confiance est à son comble, le corps refuse de suivre. C’est une anarchie corporelle. Mon corps a sortie son carré rouge et manifeste (clin d’œil à la grève étudiante).

D’autre part, mon corps a de nombreuses courbatures musculaires avec les travaux de construction de la maison. Je n’ai pas vraiment le choix et je dois préparer et planifier plusieurs choses avant que la fondation ne soit coulée à la fin mai. En conséquence, j’ai souffert pendant le demi avec ma douleur à l’ischio gauche et mon point de côté. La semaine suivant le demi, je voulais bien aller courir de nouveau, mais je n’étais plus capable de remettre mes souliers. Je n’avais plus envie de courir. J’ai donc décidé de prendre une pause lors de la dixième semaine de préparation marathon. Je me suis dit qu’il m’en restait 4 autres semaines pour me reprendre. J’aimais mieux arriver avec des jambes fraîches plutôt qu’avec un corps endolori.

Sauf que j’avais une satanée douleur à l’ischio gauche qui ne partait pas. Je n’avais plus de plaisir à courir avec cette douleur. J’avais des traitements de physio le lundi et des traitements de chiro le mercredi. Les traitements ne semblaient pas résoudre la situation. Je me suis infligé cette blessure en travaillant sur mon terrain le weekend de Pâques.  J’avais développé une petite routine avec entraînements, étirements et bain de glace.

Toutefois, dimanche dernier (29 avril), je suis allé de nouveau travailler sur mon terrain et suite à un autre faux-pas, ma douleur à l’ischio est disparue. Je ne comprends pas ce qui s’est passé et je m’en fou, la douleur est enfin disparue. Un miracle ! Je vais pouvoir me passer des bain de glace.

Je peux marcher librement et courir sans douleur. Il me reste 12 jours avant le marathon de Sudbury où je prévois faire un temps de 3h14. Sauf que là, les travaux de préparation du terrain sont vraiment terminés. Ils étaient terminés, mais j’ai fait des modifications de dernière minute à l’emplacement de la maison et j’ai du abattre d’autres arbres. De plus, j’ai décidé de construire mon cabanon avant la maison car j’en avais assez d’avoir mes clous et outils dans mon auto. Mais là, c’est terminé. Fini les travaux et je me concentre sur le marathon de Sudbury le 13 mai prochain.

Publicités

31 commentaires sur “Marathon de Sudbury, période d’affutage j-12

  1. Bon repos jusqu’au 13 mai Luc ! Il te reste peu de temps pour atteindre ton objectif et tu vas l’atteindre ! Mets toutes les chances de ton côté pour arriver le plus frais et le plus en forme possible et dès le 14 mai tu pourras continuer les travaux pour ta maison. Le compte à rebours à commencer, je te le souhaite tout en impatience et en magie 🙂

  2. Alors ce sera un vrai repos, on dirait. Construire et préparer un marathon (en plus du boulot), c’est un sport extrême. Je te souhaite un affûtage agréable (assi agréable que cela peut être) et surtout, surtout, un marathon en 3h14. Je vais suivre ça de près.

  3. Je te trouves bien affûté! Tu as perdu du poids! Une chance que cette douleur soit disparue. Tu vas pouvoir reprendre le chemin du Marathon! Maintenant que le cabanon est fini les courbatures vont s’estomper. Je vais pas manqué de te suivre sur ce marathon qualificatif pour Boston! ça va etre le bon, j’en suis sur! Tu as maintenant en plus la force du bucheron! 😉

  4. Très bonne perte de poids Luc! Ça devrait t’aider pour ton marathon. tente de prendre ça plus relax d’ici le 13 mai.

  5. Pour faire écho au dernier post de courseapied.ca, l’entraînement dans l’adversité à souvent des bénéfices innatendus. Merde pour le marathon de Sudbury. Je te télépathiserai ce qu’il me reste de jambes pour la course!

    1. Je lai lu ce matin l’article et je pensais la même chose. Faut croire que plus c’est difficile et plus on donne le meilleur de nous même.

  6. Enfin du repos !! Profites-en bien !!
    Dans ta liste des choses que tu fais, tu n’as pas mentionné tes différents blogs !! 😉
    L’écriture même si cela détend demande souvent du temps !
    En tout cas, félicitations d’arriver à tout concilier !!

  7. 4 kilos de perdus, assez spectaculaire! Triple bravos de mener ta construction, ton travail et ton entrainement de front. J’ai très hâte aussi de suivre ta performance dans 10 jours, je te souhaite la meilleure des chances 🙂

    1. J’ai vu trop grand avec tous ces projets en même temps. Il me reste une semaine à tenir à ce rythme puis je relâche un peu. L’excavation sera faite le 28 mai. Je vais avoir le temps de reprendre des forces pour la construction.

  8. Je suis content d’avoir de tes nouvelles et de savoir que ton mal a disparu. Bonne fin de préparation et bonne chance pour le marathon.

  9. Une semaine et ça y est ! J’espère que tu ne fais pas de bêtises et que tu laisses ta maison et ton cabanon attendre que ton marathon soit passé ! Les courbatures ont le temps de passer aussi, toi de faire du jus, tu vas arriver au top pour ce marathon. Il ne te restera plus qu’à bien le gérer (et ce n’est pas le plus facile) … Yessss !

  10. Ça me fait penser à ces bons vieux électros, l’histoire de ton étonnante guérison. On leur filait un coup sur le couvercle et, pouf, ça remarchait. Je ne suis pas en train de te traiter de vieux téléviseur, quoique ça ne serait pas forcément insultant au regard de la durée de vie. Bref, heureuse de lire que la douleur a disparu.
    Je ne me rendais pas compte que c’était déjà le w-e prochain! Repos cette semaine, tu seras sûrement content de le prendre. Mais reste loin de la caisse à outils.
    Bonne chance déjà!

    1. Ce’est incroyable comme ça passe vite le temps. J’ai débuté cette préparation il y a 13 semaines et me voilà déjà dans la 14ième. Oui, une étonnante guérison. C’est à n’y rien comprendre, mais je vais mieux alors je vais en profiter. Ce sera un bon marathon le 13.

      1. (J’ai essayé d’entrer plusieurs fois le commentaire, sûre que ça ne marchait pas. Si tu le reçois 4000 fois, désolée, tu effaceras! 🙂 )
        Ben oui, profite ta guérison, tant pis pour le mystère. C’est sans doute le 13 qui fait de la magie, et qui est suivi par le 14.

  11. Préparer un marathon et construire une maison, c’est déjà du plein temps ! avec ton job en plus, pas étonnant que tu n’as plus de vie sociale. Les douleurs sont des signes à ne pas négliger et le repos est aussi un traitement.
    Bonne chance pour ton marathon.

    1. J’ai trop forcé lors du déboisement et les douleurs proviennent de là. C’est passé et je me concentre sur le marathon avec moins de 8 jours à faire. Merci.

  12. Fais attention à toi et ne stresses pas trop surtout!
    Tu es au top de ta forme cette année alors çà va le faire sans pb, je serais avec toi de loin!
    Regardes moi, je me suis surpris agréablement alors çà sera pareil pour toi!
    Merci aussi pour tes encouragements

  13. Bon, l’essentiel est fait Luc. Dernière semaine de récupération où il faut recharger les accus. Bon marathon dimanche et les fameux 3h14′ sont à portée de…pieds !!… 😉

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :