Prédiction d’un temps basée sur deux performances antérieures (MEC 4 de 4)


Dernier billet de la série de ma conférence au MEC, il porte sur la prédiction d’un temps d’une troisième performance selon deux performances antérieures. Trop souvent, les coureurs cherchent à tester leur progression. Il est effectivement tentant de savoir où nous en sommes rendus dans notre plan et si nous allons pouvoir réaliser le temps visé.

Selon Mercier et al. (1984), il est possible de prédire un résultat sur une troisième distance en fonction des résultats antérieurs sur deux distances précédentes. En traçant une droite entre une performance sur une distance et une seconde, il est possible de prédire les temps pour une troisième distance.

À titre d’exemple, en traçant une ligne droite pour un coureur qui a fait un 5km en 25 minutes et un 10 km en 52 minutes, nous obtenons un temps estimé de 4h10 sur un marathon. Toutefois, d’autres recherches ont démontré qu’une différence de moins de 1% du temps prédit était possible pour un marathon.

En somme, ce simple tableau permet de déterminer si le travail de VMA, la prévention du surentraînement et la nutrition apportent les résultats anticipés. En contre partie, le coureur qui ne atteint pas la projection anticipée pour son temps sur marathon sait qu’il doit travailler certaines faiblesses, entre autre l’endurance ou la VMA.

Figure 1. Nomogramme de Mercier et al. (1984).

Légende : La droite liant deux performances permet de prédire une performance sur une troisième distance.

Publicités

6 commentaires sur “Prédiction d’un temps basée sur deux performances antérieures (MEC 4 de 4)

  1. Personnellement j’applique la formule suivante pour un environnement identique sur les 2 épreuves ( température et dénivelé ) :
    Temps du semi x 2 + 5% = mon temps marathon.
    Cependant pour certain marathonien la formule est plutôt Temps du semi x 2 + 8% = temps marathon.

  2. Salut Luc,
    Sympa car tu termines tes 4 MEC!! Très théorique mais assez facile à utiliser pour avoir une idée des performances possibles…..
    a+

  3. Cette théorie me prédit un temps de 3h50 sur marathon, ce serait juste parfait, je ne demande pas mieux !!! Pourvu que ce soit juste 😉 Bien sûr, il y a d’autres facteurs encore, comme la préparation, l’alimentation, les impondérables … mais c’est une bonne indication pour se fixer un objectif à priori réalisable (du moins je l’espère en ce qui me concerne)

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :