Profil d’un athlète : Philippe THURET


C’est rafraîchissant de lire Philippe sur son blog. Une bonne humeur contagieuse qui nous fait parfois, je dirais même souvent, mettre un sourire sur notre visage. J’avais le goût de le connaître un peu plus alors je l’ai interviewé. Merci d’avoir accepté Philippe.

Training for Boston (TFB) : Qu’est-ce qui te fait courir des marathons ?

Avant tout le côté dépassement de soi, mais aussi parce que c’est une épreuve où tu ne peux pas tricher. Celui qui arrive au bout en courant et quel que soit le temps, mérite le respect. Comme je le dis souvent, les frimeurs en tee-shirt fluo de la dernière mode, n’existent pas sur Marathon.

TFB : Comment as-tu obtenu ta qualification pour le marathon de Boston ?

En franchissant la ligne du Marathon de ROME en 2009 en 3h08’37 malgré une fin de parcours terrible sur les pavés!

TFB : Tu as eu 2 tentatives pour te rendre au marathon de Boston au cours des deux dernières années. Raconte-nous ce qui t’as empêché de prendre l’avion en 2010 ?

Le week-end avait déjà mal commencé avec la grève des trains et au lieu de partir à 13h ce vendredi avec notre place réservée, nous sommes partis à 15h avec un TGV surchargé et un voyage debout pendant près de 4h!

A peine arrivés à Paris, une petite douche et direction un petit restaurant sympa avec mon épouse quand mon portable se met à sonner, c’est Tony un de mes potes qui doit partir avec nous : t’es au courant des informations, il paraît que le volcan Islandais Eyjafjallajokull bloque tout le trafic aérien?

J’avais vaguement entendu parler d’une éruption volcanique au fin fond de l’Islande mais je ne m’imaginais même pas vivre ce qui va suivre!

Le lendemain matin nous sommes arrivés tôt à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle (et oui, il faut être là au moins 3h à l’avance pour embarquer vers les « States »!) et l’invraisemblable se produit pour la 1ère fois dans l’histoire de l’Aéronautique française : il n’y a AUCUN avion, ils sont TOUS ANNULÉS !!!

Qui aurait pu imaginer çà, qu’un volcan bloque tout le ciel Européen?

Notre Tour Opérator tente de nous rassurer en nous disant que ce n’est qu’une histoire d’heures, au plus tard 1 jour maxi!

Puis nous allons nous retrouver seuls sans accompagnateurs, entre espoir et désillusion pour repartir tristes et dépités au bout de 3 jours et 3 nuits!!!

Nous avons même pensé faire un Marathon dans l’aéroport pour tous les coureurs présents ;-))

De son côté, l’organisation du Marathon de Boston avait joué le jeu au maximum en retardant la remise des dossards jusqu’au matin de la course!

Ils perdront 15000 dossards sur les 29000 habituels!

Il a fallu attendre cette année pour surmonter notre immense déception de ne pas en être quand on sait tout ce qu’il faut faire pour se qualifier à BOSTON.

TFB : Qu’est-ce qu’y fait que tu aimes te déguiser pour courir des marathons ?

Je ne le fais pas pour tous mais plutôt pour les Marathons festifs style Marathon du Médoc que vous connaissez sans doute aussi chez vous, vu le nombre de vos compatriotes qui y sont chaque année!

Et puis, il y a eu BOSTON cette année, car je n’avais presque pas de préparation contrairement à 2011 où je visais 2h55’ avec une préparation de folie!

Malgré tout je ne regrette rien car j’ai vécu un moment rare cette année que je n’aurais sans doute pas connu si j’étais parti pour le chrono!

En plus à mon âge (50 ans en 2012) il ne faut pas rêver et être lucide je ne referai plus mes chronos d’antan.

TFB : Tu t’entraînes en groupe ou seul ? Et pourquoi ?

Souvent seul car il est très difficile de trouver un coureur de ton niveau exact. Par contre j’adore faire des courses en groupe.

TFB : Quel est le meilleur conseil que tu aies reçu ?

Quand on a un rêve, quel qu’il soit, il faut tout faire pour le réussir et s’en donner les moyens!

J’ai une citation de Sénèque pour çà : Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas quelles sont difficiles.

TFB : En course à pied, quel est ton plus beau souvenir ?

New York en 2007 bien sûr mais aussi Boston cette année.

TFB : Quel est ton prochain objectif ?

Les 100 km de Millau pour la 2éme fois (après 2009) pour tenter de faire moins de 11h.

TFB : Quelle préparation fais-tu pour atteindre cet objectif ?

4 entraînements hebdomadaires avec surtout du spécifique à 9,1 km/h!

TFB : Pour terminer, quel est ton rêve le plus fou et pourquoi ?

La Diagonale des Fous à la Réunion (166 km et 8500m de dénivelé) pour le défi qu’il représente!

Voici quelques statistiques des performances de Philippe en course à pied.

  • Meilleure performance 5 km : 16 minutes et 59 secondes au (5000m de Versailles 1993)
  • Meilleure performance 10 km : 36 minutes et 22 secondes au (10kms de Villecresnes 1991)
  • Meilleure performance 21,1 km : 1 heure 19 minutes et 54 secondes au (Semi Marathon de Rambouillet aux Championnats des Yvelines 78, 1993)
  • Meilleure performance marathon : 2 heures 47 minutes et 54 secondes au (Marathon de Nevers 1993, 4éme scratch)
  • Dernière course : Marathon du Vignoble d’Alsace pour la fête avec mes potes en 5h57’ de pure folie douce, le 19 Juin 2011!
  • Nombre de kilomètres par année en course à pied : Environ 2000/2200km.
  • Heures d’entraînement par semaine : entre 4 et 7  heures
  • Prochain marathon : Sans doute pas avant 2012 avec déjà de prévu : Ajaccio, Les Alpilles (chez moi), et Chicago pour mon 4iéme World Majors!

Vous pouvez suivre Philippe à http://calimero13990.rmc.fr/

Publicités

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Athlètes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Profil d’un athlète : Philippe THURET

  1. Pierre dit :

    Merci Luc pour tous ces excellents entretiens, j’adore cette formule!

  2. François dit :

    Merci de m’avoir mieux fait connaître Calimero dont je suis déjà le blog. J’y suis abonné et il met en ligne à chaque jour de beaux vidéos et des notes intéressantes sur la course à pied.

  3. runmygeek dit :

    Une belle interview sur quelqu’un de bien. On est voisin maintenant avec Philippe, il ne s’était pas venté de son chrono de 2h47 le bougre, très belle performance.

  4. Valérie dit :

    Super intervieuw pour un super coureur, tellement généreux et enthousiaste, un vrai passionné de course à pied ! C’est vrai que c’est un véritable bonheur de lire son blog. Il reste toujours simple et humble, s’intéresse aux coureurs de tous niveaux, sans discrimination, c’est un modèle d’humilité et d’humanité 🙂

  5. J'ai le bonheur facile dit :

    Wow! Super entrevue! 🙂 J’adore Philippe et son blogue qui trouve toujours les mots pour me faire rigoler!!

  6. calimero13990 dit :

    Merci pour tout mais il y a certainement des coureurs au moins aussi performants et intéressants que moi!
    Merci encore à toi Luc pour m’avoir à l’honneur si loin de chez moi ;-))
    J’espère vraiment venir courir un Marathon au Québec dans les 2 ou 3 années qui viennent!

  7. Sandrunning dit :

    De magnifiques chronos que j’ignorais ! Je savais que Philippe était un excellent coureur, mais je ne savais pas à quel point ! Un palmarès qui fait rêver et qui est très encourageant ! Moi qui cours seule, je suis heureuse de lire qu’avec un bon entraînement et beaucoup de volonté, tout est encore et toujours possible.
    Merci Luc pour cette très belle interview !

  8. vinvin20 dit :

    Belle idée cet interview réciproque !

  9. julien dit :

    vraiment sympa cet échange croisé.
    en plus vous savez un sacré niveau et expérience tous les 2. C’est toujours intéressant (et marrant!) de vous lire 😉

Les commentaires sont fermés.