Profil d’un marathonien en route vers Boston : Philippe Gingras


J’ai eu l’occasion de courir deux marathons avec Philippe, soit le Winterman Marathon et le marathon d’Ottawa. Malgré cela, nous n’avons pas eu la possibilité de nous rencontrer, mais nous allons certainement remédier à cette situation sous peu. Tel que mentionné dans mon dernier billet, j’ai interviewé des athlètes. Ainsi, j’ai fait parvenir quelques questions à Philippe et il s’est plié au jeu d’y répondre.

Je vous livre ses réponses :

Training for Boston (TFB). Qu’est-ce qui te fait courir des marathons ? Le dépassement de soi. J’aime beaucoup courir de longues distances. Cela me permet de faire complètement le vide de ma journée et de réfléchir sur tous les petits problèmes quotidiens. Je suis vraiment un coureur de longue distance ou de fond .

TFB. Combien de marathons jusqu’à présent as-tu complété ? 4 marathons complétés sur 5 tentatives. J’ai fait un abandon au marathon d’Ottawa en 2010. J’ai vu que je ne faisais pas le temps que je voulais faire et j’ai abandonné comme un lâche. C’était la dernière fois de ma vie que cela m’arrivait .La plus belle claque sur la gueule que j’ai reçu et une belle leçon d’humilité.  Il n’y a personne d’invincible … vraiment personne.

TFB. Tu fais des entraînements avec un club ou en solitaire ? et pourquoi ? Je fais la plupart de mes entraînements en solo car je n’aime pas tant que ça jaser. La seule journée que je cours avec quelqu’un c’est le dimanche, car nous courons entre 2h30 et 3h00 alors ça passe plus vite. Mon running partner est la seule personne que j’endure en courant. Je n’ai rien contre les clubs de course mais je suis capable de me motiver seul.

TFB. Quel est le meilleur conseil que tu aies reçu ? Ne fait jamais de demi-mesure !! J’adore courir et c’est une drogue. Par contre, je cours pour me dépasser et non pour être figurant dans une course. On vise toujours un temps dans notre tête mais le plus important c’est l’effort que tu y as mis.

TFB. Tu as couru le Winterman, comment as-tu trouvé ça courir un marathon l’hiver ? J’ai adoré l’expérience. Gros soleil et assez froid…pas trop de vents, les trottoirs déblayés et je me suis qualifié pour la première fois de ma vie pour Boston (3h10’47, j’ai 29 ans). Je ne peux vraiment rien redire sauf que s’entraîner aussi fort l’hiver est plus facile que l’été à mon avis.

TFB. Quelle est ta plus grande satisfaction en course à pied ? Quand j’ai tout donné et que je me suis dépassé et même plus. Quand je me dis que j’aurais pas pu faire mieux dans le moment présent.

TFB. Prochain objectif ? La barre des 3h00 ne me semble pas facile à atteindre. Je ne suis pas certain de pouvoir l’atteindre à mon prochain marathon, mais disons que je vise un world Phil record !!

TFB. Qu’est-ce que tu fais pour te préparer ? Je vais travailler plus fort mon V02Max, même si c’est légèrement moins important pour les longs coureurs. C’est vraiment mon talon d’Achille. Sinon de continuer mon entraînement sans avoir trop de blessures majeures. Les lactates (tempo) aussi de les faire plus vite et d’être plus constant à pousser même quand ce n’est pas une course !!

Voici quelques statistiques des performances de Philippe.

Meilleure performance 10 km : 40 minutes et 20 secondes au (YMCA parc Maisonneuve Mai 2011)

Meilleure performance 21,1 km : 1 heure et 27 minutes au (Demi-Marathon Scotia Mtl 2011)

Meilleure performance marathon : 3 heures 04 au Marathon d’Ottawa en mai 2011.

Dernière course : Marathon d’Ottawa en mai 2011.

Heures d’entraînement par semaine : Entre 9 et 12 heures par semaine.

Advertisements

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Athlètes, Marathon d'Ottawa, Marathon de Boston. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Profil d’un marathonien en route vers Boston : Philippe Gingras

  1. François D. dit :

    Philippe est très endurant ( 3heures 4 au marathon pour 40minutes au 10km). Merci Luc de nous partager l’histoire de d’autres coureurs. C’est très motivant.

    • Philippe dit :

      Merci c’est gentil !! Pour l’endurance , ca se travail . Voir la douleur,affronter la douleur, vaincre la douleur !!

  2. JF dit :

    Super le concept entrevue. J’ai un de mes potes qui a couru son premier marathon à Ottawa cette année. 3:07:44

    Il est qualifié pour Boston. J’ai vraiment une admiration sans borne pour vous chers amis marathonien. Après 5km, je veux mourir 🙂

  3. Wow! Super idée! Merci!

  4. maya972 dit :

    3h04 sur Marathon !! Impressionnant !!
    Une autre idée du partage, mettre en avant d’autres passionnés comme toi et surtout poursuivant la même quête de Boston !!

  5. vinvin20 dit :

    Une belle idée Luc!
    (Merci pour dimanche, j’ai bien pensé à toi durant mon trail)

  6. Valérie dit :

    Beau portrait d’un coureur passionné et trés discipliné : courir en solo à ce niveau-là, chapeau ! Et un chrono d’enfer à Ottawa cette année, vu les conditions difficiles ! Bravo à lui !

    • Je ne sais pas comment il a fait pour ces deux marathons, impressionnant.

      • Philippe dit :

        L’entraînement y est pour beaucoup .
        6 jours par semaine,une centaine de km par semaine.
        Bien dormir,faire des recovery run deux fois par semaine.
        Bien manger , bien s’hydrater, pas trop d’alcool …hum hum 🙂

        Pas courir trop vite inutilement dans les Long runs ou les Mediums Long run.

        Faire mes lactate comme il faut et mes Vo2 max !!!

  7. jp75018 dit :

    Salut,

    Sympa ce portrait, tu as un vrai talent pour écrire et tes question sont pertinentes, j’espère que ça n’est que le premier d’une longue série!

    Vu son âge, il ne devrait pas avoir trop de mal à passer sous les 3 heures, ce n’est pas si dur que ça, même en solo, pour peu qu’on s’en donne les moyens et que l’on se prépare intelligemment.

    • Merci JP. Je le pense également, il sera un coureur de moins de 3 heures avant moi 🙂

      • Philippe dit :

        Wow pas trop de stress là !!

        Je vise 3h01 pour Mtl et 3h00 pour Boston en 2012….

        Je viens de me faire opérer à une jambe (veine superficielle)
        2 semaines sans courses…
        Je vais être juste pour Mtl mais je vais être correct.

  8. J’espère que c’est le début d’une bonne série pour lui, je trouve l’interview interessante, les marathoniens ont vraiment un mental d’acier…
    j’espère qu’il passera sous les 3 heures le plus rapidement possible, il le mérite 😉

  9. Ping : Attente active et guérison passive | Training for Boston's Blog

Les commentaires sont fermés.