Travail de VMA court


Une séance de travail de VMA sur piste d’athlétisme, j’ai l’impression que je n’avais pas fait cela depuis des lunes. De plus, c’est Lyzane T., la conjointe de Éric D. qui était notre entraîneur ce soir. Elle s’est bien amusée et nous avons été de bons élèves. En groupe, nous avons bien couru.

Pour cet entraînement, nous avons fait en groupe un échauffement de 15 minutes, puis 5 minutes de 30 secondes en accélération progressive et 30 secondes de récupération. Par la suite, différentes séries de 200 mètres et de 400 mètres. Comme le dit Mark sur mon Dailymile, « un buffet de travail de vitesse ».

L’entraînement était :

  • 2 séries de 3 fois 200 mètres 1’20 de récup et 600 mètres entre les séries.
  • 8 minutes en récupération active
  • 2 séries de 3 fois 400 mètres 1’20 de récup et 800 mètres entre les séries
  • 8 minutes en récupération active.

Pour les 200 mètres, mes temps variaient entre 35 secondes et 40 secondes. Toutefois, lors des 400 mètres, j’ai poussé un peu plus et mes temps étaient entre 1’32 et 1’38. Le dernier, nous avons fait une petite compétition « amicale »et tout le monde à pousser. J’ai donc réussi à faire 1’26 sur ce dernier 400 mètres.

C’est ce que fait l’effet de groupe. Tu mets ensemble une bande de compétiteurs obsessifs-compulsifs avec des Égos gonfler à bloc et on cherche tous à se dépasser, mais personne ne veut se laisser dépasser alors tout le monde pousse. Bref, un tel 400 mètres, ça fait monter le cardio.

L’entraînement se termine et j’ai les jambes pleines d’acide lactique, je sens les raideurs musculaires alors je suis allé faire un 6 km avec d’autres membres du groupe afin de faire activer les jambes de nouveau. Pour le dépassement de soi, il n’y a rien de mieux qu’un groupe de course à pied.

Demain, c’est une journée de congé et je suis bien content de l’avoir. La semaine a été bonne et j’ai eu d’excellents entraînements. Cette journée de repos d’entraînement va me permettre de refaire le plein d’énergie pour les 2 séances intenses du week-end.

Total de l’entraînement 18,1 km en 1h31’05 pour un pace de 5’01 / km.

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article a été publié dans Entraînements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Travail de VMA court

  1. Pepére dit :

    Ah, l’effet de groupe! Ça fonctionne aussi parfois à la fin des courses, quand on réussit à faire appel à des réserves qu’on ne pensait pas avoir pour sprinter contre de purs inconnus qui essaient de nous doubler avant la ligne d’arrivée…

    Bon repos d’entraînement demain.

  2. calimero13990 dit :

    Cà ce sont des séances typiquement Club que tu pourrais difficilement faire seul par contre des fois, comme tu le dis si bien, tu risque d’avoir l’effet négatif de le faire trop vite et de perdre l’avantage de ce type d’entraînement!
    Bonne récup, tu vas en avoir besoin pour ce WE!

  3. François D. dit :

    J’ai fait ce type d’entrainements d’intervalles pendant des années avec le club La Foulée dans les années 80 et 90 et je peux te dire que c’est très payant. Aujourd’hui, je fais mes entrainements d’intervalles seul la semaine et je dois me pousser. Par contre, le dimanche, depuis la fin octobre 2010, c’est toujours en groupe pour la longue sortie. Nous faisons des variations de vitesse et là, l’effet de groupe joue. Mon pace moyen est toujours plus rapide le dimanche que la semaine. C’est clair que je devrai garder ces sorties de groupe si je veux baisser de nouveau mes temps sur toutes les distances.

    • En groupe, mon pace moyen est effectivement plus élevé. Entre autres, à la fin de l’échauffement, nous accélérons pour nous préparer aux intervalles. Ça fait monter le pace moyen.

  4. Claire dit :

    Haha!!! La description de cet entraînement est très drôle!!! Et c’est tellement vrai! Moi je cours seule, mais je fais juste croiser un autre coureur, et c’est suffisant pour me pousser… :o)

  5. Sandrunning dit :

    Courir en groupe, je crois qu’il n’y a rien de tel. Lorsque je te lis, je sens la stimulation. Je devine l’envie de se surpasser. Et cette idée me plait car je me rends bien compte que ce travail de groupe permet de progresser et de mieux se connaître.
    Finalement, ton entraînement est idéal. Tes semaines sont rythmées par des entraînements en groupe et des entraînements individuels, ce qui te permet de « gouter » à tous les plaisirs et de te faire plaisir !

  6. Valérie dit :

    Super, cette séance ! Tu as l’air de t’être bien amusé, et tu as pu te donner à fond. C’est vrai que l’effet stimulant du groupe est indéniable, je viens de le découvrir depuis peu. Bon week-end intense, alors 🙂

  7. Sonia dit :

    Beau travail, Luc. C’est bien de pouvoir s’entraîner avec un groupe qui nous convient. J’espère que j’en trouverai un moi aussi un jour, même si j’avoue que l’aspect compétitif me fait justement un peu peur.

Les commentaires sont fermés.