Coach d’affaires et A2O


Je délaisse de vous parler de mes entraînements le temps d’un billet afin de vous glisser un billet sur ce qui m’occupe au bureau. Nous sommes en plein changement organisationnel.  Au boulot (Développement-économique-CLD Gatineau), nous sommes en implantation de l’approche d’affaires par opportunités (A2O). Nous entendons régulièrement des gens dire que le plan d’affaires c’est « Out », que le plan d’affaires ne donne rien, que c’est juste pour le financement et que les entrepreneurs ne l’utilisent plus une fois le projet d’affaires démarré.  Toutefois, avons-nous réfléchi sur le processus qui permet la création de ce plan d’affaires ?

Pourquoi pendant la préparation du plan d’affaires les promoteurs ne parlent pas à leur client potentiel, leurs concurrents éventuels ou leur futur fournisseur ? Ces personnes détiennent des informations primordiales qui pourraient permettre de valider le projet d’affaires. Mais les promoteurs refusent ou n’osent le faire. Un refus qui s’expriment souvent par la crainte de se « faire voler leur idée » ou par la crainte de devoir modifier leur projet.

De toute manière, c’est ce que je vois dans mon travail, des gens qui modifient leur projet d’affaires après le démarrage car leurs affaires ne fonctionnent pas comme prévus. Ils cognent à notre porte pour demander des subventions ou du financement. Face à ces demandes répétées, l’approche traditionnelle était de faire un diagnostique en posant des questions, identifier une solution et accompagner le promoteur en lui donnant plein de conseils.

Bien que cette approche donnait des résultats notables, elle ne convenait pas à tous les types d’entrepreneurs. De plus, les conseils peuvent prendre un certain temps à être mis en place, ce qui peut entraîner des problèmes supplémentaires. Il ne faut pas oublier que certains entrepreneurs possèdent une très grande force de caractère. Je conviens qu’il en faut du caractère pour être en affaires.

En tant qu’expert, nous voyons la solution et on disait à la personne tu dois faire ceci ou faire cela. Mais, la personne ne le voyait pas, alors très peu était fait. Mais de toute manière, qui aime se faire dire quoi faire ? J’en suis un qui déteste ce faire dire de faire quelques choses. Si on me dit fait ceci, je vais faire le contraire. Alors je comprends, mais quoi faire ?

A2O

A2O est une approche qui permet à un conseiller de stimuler le promoteur à voir les opportunités ou les solutions qui s’offrent à lui. A2O est constitué de 7 phases logiques rempli de questions. Le conseiller ne donne pas ces questions au promoteur et il ne s’agit pas d’un interrogatoire de la CIA non plus. Nous avons ces questions comme outil. Au même titre que le menuisier n’utilise pas tous ces outils en même temps mais prends l’outil requis pour faire le travail, nous prenons ce qu’il nous est nécessaire pour faire le travail. En formation, nous avons vu ces questions, ces phases et depuis nous cherchons à les maîtriser. Quelques lectures, des discussions avec des collègues et des essais, je cherche à maîtriser cette nouvelle approche. Je eu l’occasion de faire l’essai de cette nouvelle approche. Je dois dire que ce n’était pas parfait, mais la rencontre a été tellement plus satisfaisante pour le client et pour moi alors j’adhère à ces changements. Pour en savoir davantage sur A2O, allez voir le blogue de Jean Lepage, auteur en entreprenariat.

Coach d’affaires

En complément à cette approche, nous avons eu une autre formation. Lundi et mardi je les ai passé avec mes collègues et Chantal Binet, formatrice hors paire en coaching de gestion. La photo révèle que nous sommes des élèves très attentifs car la formation est tellement intéressante. Lors de cette formation, nous avons vu les différents types de coach en gestion, il y en a 4, ainsi que les 5 étapes de la conversation en coaching.

Le modèle est itératif. Il permet grâce à des questions précises de se promener entre les 5 étapes afin de faire cheminer le client à l’amener à passer à l’action. Ces actions seront déterminées principalement par le client et si nécessaire le conseiller utilisera son chapeau d’expert pour faire progresser l’entrepreneur ou l’aider dans sa réflexion.

À la fin de ces deux jours de formations, animé de main de maître par Chantal, j’ai obtenu un diplôme. Les diplômes pour moi, c’est comme les médailles de marathon, je les collectionne.

Publicités

12 commentaires sur “Coach d’affaires et A2O

  1. Tu as bien raison, il n’y a pas que la CAP !!
    Une autre facette de toi, la sérieuse, la professionnelle.

    J’aime bien cette idée du cheminement où en posant les bonnes questions aux personnes, on peut les faire accéder à un certain état de conscience et les pousser ainsi à agir.

  2. Luc

    Ce que je constate (encore une fois) c’est que tu es quelqu’un qui se donne bcp tant dans le travail que dans sa vie…ton souci d’amélioration est tout à ton honneur…et tant mieux pour tes clients. Je suis d’accord pour la Clinique de coaching de Chantal (je suis diplômée de l’an dernier 🙂 ) C’est super.

    On continue de te suivre

  3. Très intéressant ton billet relativement à ton travail. Je vois que tu es autant passionné pour ta profession que pour la course à pied.

    Cette nouvelle méthode d’accompagnement des entrepreneurs est fantastique. Elle vous permettra sûrement de faire des clients plus heureux.

  4. Je seconde au fait que Luc est un passionné et un homme engagé dans son rôle auprès de ses clients et aux succès de ces derniers! Ce fut un réel plaisir que de partager ma passion à votre groupe Luc…

    Un grand merci de ta rétroaction sur ton blogue; la satisfaction et l’inspiration de mes clients est ma réelle rémunération avant tout alors je suis une coach et une formatrice comblée à ce moment-ci 🙂

    Merci à vous aussi Mme Tremblay!

  5. Voilà quelqu’un qui s’implique à fond dans tout ce qu’il fait ! Coach d’affaires, à quand coach sportif ? 😉

  6. Merci pour cet article, je ne connaissais pas cette approche A2O. Ça pourrait être intéressant pour mon travail, je vais aller trouver des détails additionnels !

  7. Bon billet Luc.

    Excellente initiative, il est vrai que trop souvent les entrepreneurs brûlent des étapes ou oublient des moins beaucoup trop importants lors du démarrage d’une entreprise ou d’un nouveau projet.

    Content de voir que ta job te passionne autant. C’est tellement bien d’avoir une vie bien équilibrée.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :