Semaine 6 de l’entraînement marathon


Je manque de temps pour écrire. Le boulot, les 5 à 7, les déjeuners d’affaires, les dîners d’affaires, je dois faire du temps et j’ai un peu moins écrit cette semaine.

J’ai du faire des choix et j’ai réduit le temps consacré à mon blog de course à pied. Ce qui ne m’a pas empêché de m’entraîner.

Lundi, j’ai fait du streching. Grâce aux conseils d’une bonne amie, je fais des étirements en maintenant ma position pendant 4 minutes. Je me sens tellement bien après cette heure passer à faire des étirements. Je les ai inclus dans ma semaine typique d’entraînement maintenant.

Mardi, course à pied à -14°C. L’entraînement consistait à maintenir l’allure marathon pendant 12 minutes et suivi de 5 minutes en récupération active. Avec mon club de triathlon, je l’ai fait 4 fois ce 12 minutes à l’allure marathon, soit 4:44 du km. Combiné avec l’échauffement et un retour au calme plus long que prévu, j’ai couru 26,33 km en 2h21. D’accord, j’ai ajouté quelques kilomètres, mais en zone 1. Lors de cette sortie, mon eau était gelée après 41 minutes. Je n’ai pas pu boire par la suite. J’avais soif au retour. Maudit que la douche chaude était bonne !

Mercredi repos. Enfin. Dodo et je ronfle. C’est ça la fatigue.

Jeudi, le temps plus clément (-3°C) m’a invité à aller faire des fractionnés en côte. Près de chez-moi, il y a une rue dont la pente est de 3% avec 300 mètres de longueur. Parfait pour l’entraînement de ce soir. J’ai fait 4 km en échauffement puis 20 répétitions à 4:26 du km sur 300 mètres et 300 mètres en récupération active. Je les ai fait les 20 à cette allure. Pas si mal. Je retrouve la forme. Total 21 km en 1h55.

Lamicoré me demandait quels vêtements j’utilisais pour courir à -20°C.

Contrairement à ce que tu en penses, courir par -3°C est plus difficile que courir par -20°C. C’est l’humidité qui tue la performance. Par -3°C, il y a tellement d’humidité que je n’arrive pas à faire monter la température de mon corps. Par -20°C, j’ai 4 gilets manches longues spécialisés en course à pied (Tech Shirt) et mon manteau de cycliste. Il faut trouver le juste milieu entre « j’ai froid si je marche », mais « j’ai chaud dans la maison ». Par l’échauffement, je réussi à faire monter la température de mon corps et je suis très confortable. Si j’ai trop chaud et je sue, j’enlève le gilet qui est trempé, le premier que j’ai mis, soit celui le plus près de ma peau. L’erreur que font les gens est d’enlever leur manteau et là, le froid les rattrape car ils sont mouillés et dite bonjour au rhume ou à la sinusite. Alors j’enlève ce vêtement mouillé et je le roule dans ma pochette arrière de mon manteau. Pour les jambes, j’ai des collants, des Sugoi Subzero, mais n’importe quelle marque fait le travail.

Janvier s’achève

Janvier est presque terminé. Plus que quelques jours. Je m’approche des 300 km pour le mois. Je devrais terminer le mois avec 325 km. C’est bien, mais c’est moins de volume que l’an passé. L’année est quand même bien démarrée.

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article, publié dans Entraînements, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Semaine 6 de l’entraînement marathon

  1. c’est bien, bon courage, il en faut.

  2. dd2012 dit :

    Impressionnant, impressionnant par la température, impressionnant par le courage et impressionnant par le kilométrage.
    Bon courage pour la suite

  3. runningtkh dit :

    Merci pour les conseils sur les vêtements du froid ! Cela me servira sans doute pour le snow trail de la vallée de l’Ubaye ! (mais juste… on fait comment pour enlever la couche n°1 sans enlever la couche n°4 ?)

  4. Valérie dit :

    Quelle énergie et quel courage. Tout m’impressionne dans ce que tu fais : de la température de tes sorties au nombre de répétitions en côte, au nombre de kilomètres parcours, à ton allure marathon, bref : tout ! Bravo pour cette belle détermination, je suis certaine que ça paiera et que tu te qualifieras pour Boston🙂

  5. vinvin20 dit :

    Une belle semaine encore pour toi avec un joli -3°C.. Les jours rallongent !!
    4 couches c’est pas trop gênant pour les mouvements?
    Pour le bidon d’eau, si tu pars avec de l’eau tiède , ça change quelque chose?
    C’est le bouchon du bidon qui gèle ou l’eau toute entière a l’intérieur?
    Assez étonnant…

    • Salut Vinvin20,
      J’ai toujours de l’eau tiède et c’est le bouchon qui gèle. Mais après une heure, l’eau est gelée. Pour répondre à l’autre question, -20°C, n’est-ce pas gênant ?

  6. Salut,

    Peux-tu m’envoyer ton courriel, j’aimerais t,envoyer un lien en privé.🙂

  7. JF dit :

    Grosse semaine pour moi aussi, mais contrairement à toi, mon entraînement a pris le bord.

    Étant quelqu’un qui fait pas mal d’asthme l’hiver, il est difficile pour moi de courir sous la barrière des -10. Par contre, tu as tout à fait raison que l’humidité à tendance à empêcher le corps de trouver sa température de fonctionnement.

    Comme tu dis : janvier termine, il ne reste que février comme mois vraiment difficile.

    Bonne semaine

  8. calimero13990 dit :

    Je suis impressionné mais aussi très inquiet par la qualité mais aussi et surtout par la quantité de ton entraînement et tous les petits bobos qui vont avec mais ce n’est que mon avis et je ne voudrais surtout pas te porter la poisse!

  9. Ping : La tête dans les nuages « Vinvin20

Les commentaires sont fermés.