Avertissement de froid extrême à Gatineau


Cet avertissement était lancé à la radio et à la télévision. Une température de -20°C avec un refroidissement éolien à -35°C. J’entendais : demeurer à la maison ou ce n’est pas une journée pour faire des exercices extérieurs et j’en passe.

Puis après !

Je me suis bien habillé et j’ai fait mon entraînement en préparation de mon marathon, soit 18km en 1h31’29.

Heureusement, janvier est presque terminé.

Publicités

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article, publié dans Entraînements, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Avertissement de froid extrême à Gatineau

  1. Pepére dit :

    Ah, les conneries qu’on peut entendre à la météo des fois…

    Je t’envie de pouvoir courir dans ce froid (ma fin de gastro et une douleur au pied m’incitent à la prudence). Quand les canicules vont nous tomber dessus l’été prochain, on va s’ennuyer des froids de janvier!

    Bravo pour cette sortie faite à un bon rythme en plus.

  2. Fabien dit :

    Tu es un grand malade. 🙂
    Mais franchement tu me bluffes. Rien ne t’arrête.

    Avec le surpoids de vêtements, quand les beaux jours vont arriver, tu vas voler comme un kenyan.

  3. Sylvie dit :

    Tu rocks! Tout simplement 🙂

  4. Maya972 dit :

    L’avantage c’est qu’à cette température, tu ne dois pas croiser beaucoup de monde…
    Tu devrais nous faire une liste des vêtements que tu portes, cela pourrais aider celles et ceux qui préparent des courses dans des conditions glaciales. Enfin quand je dis glaciales, c’est relatif, pour toi 0°C, c’est l’été !! 😉

  5. lamiricore dit :

    Quand je vois comme je souffre en fractionnant par -3°c je me demande comment tu fais pour sortir avec des températures comme ça ??? Il nous faut ton secret :
    – Tes vêtements
    – Ta cure de complément alim
    – L’adresse de ton coach

    Dis nous tout !!!!

    • Salut Lamicoré, Contrairement à ce que tu en penses, courir par -3°C est plus difficile que courir par -20°C. C’est l’humidité qui tue la performance. Par -3C, il y a tellement d’humidité que je n’arrive pas à faire monter la température de mon corps. Par -20C, j’ai 4 gilets manches longues spécialisés en course à pied et mon manteau de cycliste. Il faut trouver le juste milieu entre j’ai froid si je marche, mais j’ai chaud dans la maison. Je réussi à faire monter la température de mon corps et je suis très confortable. Si j’ai trop chaud et je sue, j’enlève le gilet qui est trempé, le premier que j’ai mis, soit celui le plus près de ma peau. L’erreur que font les gens est d’enlever leur manteau et là, le froid les rattrape car ils sont mouillés et dite bonjour au rhume ou à la sinusite. Alors j’enlève ce vêtement mouillé et le je roule dans ma pochette arrière. Comme collant, j’ai des Sugoi Subzero. J’ai de maudites belles cuisses avec çà ! Je sais que mes cuisses ne t’intéressent pas, mais les passantes, elles, regardent deux fois. 😉

  6. Sébastien dit :

    Et comment tu t’alimentes/hydrates par un tel froid?

    Sinon, mais ç a va te lasser, tu me décolles les rétines à chaque fois que je lis tes CR de courses en hiver 🙂

  7. doune dit :

    et dire que par ailleurs on a renommé le mois de janvier : janvril !
    moi qui n’ait pas trop froid généralement, j’aimerai bien me « tester » par ces températures.

Les commentaires sont fermés.