La foulée


Depuis quelques sorties de course à pied, je n’étais pas satisfait de ma foulée. Je trouvais que ma technique n’était pas à point. Mon coach m’a fait parvenir un article sur la foulée. Je vous ai mis le lien en bas de page.

Aux grands maux les grands moyens.

Comme me le dirait Chantal :

Pour une vie facile, tu dois faire des choix difficiles.

Je vais pratiquer ma foulée ce soir.

Après tous les encouragements et les conseils que j’ai reçu aujourd’hui, je suis des plus motivé. Merci à vous tous pour vos encouragements et conseils.

Ce soir, je m’en vais travailler sur ma foulée. J’ai lu l’article et mémorisé les techniques. Je suis parti sans montre, pas de chrono et ni de Garmin. Uniquement moi et ma foulée. Je n’ai malheureusement pas choisi ma soirée.

À Gatineau, il fait -12°C et il est tombé 7 cm de neige aujourd’hui. Les routes ne sont pas complètement dégagées. Voilà que je m’en vais pratiquer ma foulée en course à pied.  Je ne choisi pas les conditions météorologiques alors aussi bien y aller.

Je cherche vraiment à maximiser le transfert d’énergie. Tomber sur la pointe du pied, ma jambe agit comme un ressort et avoir un bon transfert. Après 30 minutes de course, je rejoints mon groupe et nous partons pour une exploration urbaine. Des coureurs tombent à cause de la glace. Les voitures dérapent et dépassent leurs arrêts. C’est risqué ce soir. Notre exploration étant terminée, les gens quittent et je continue mon entraînement.

Dans ces conditions, moi le zélé, je travaille sur ma foulée. Je me concentre sur mes repères corporels. Je cherche ces sensations que procurent une bonne foulée. Ma jambe gauche ne semble pas bien suivre le rythme. Je m’ajuste et puis la bonne foulée fait son apparition. J’ai le sentiment que courir est aussi agréable que de marcher. C’est courir sans effort. Je ne voudrais plus arrêter de courir. La fatigue faisant son apparition, je fini par revenir à la maison.

Mon épouse me dit : « Tu as fait une longue sortie ? » Je n’ai pas le sentiment que je suis partie aussi longtemps. Je vais voir sur le site www.mapmyrun.com, étant sorti sans chrono et GPS. Je fais le tracé de mon parcours de ce soir sur ce site. Résultat : 26 km.

Je suis bouche bée et très fatigué.

Source :http://www.fredericgrappe.com/enseignement/biomeca/locomotion.pdf

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article, publié dans Entraînements, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La foulée

  1. fred0 dit :

    Fait gaffe à ne pas commencer ta préparation marathon déjà fatigué!!!

  2. 006 dit :

    Bonjour et merci beaucoup pour tes encouragements sur mon blog, même si on ne joue manifestement pas dans la même cour 🙂
    J’ai feuilleté cet article ci sur la foulée mais je n’ai pas su en tirer quelque chose d’applicable. Des conseils ?

    • Je trouve ça bien délicat de donner des conseils sans connaître la personne. Je ne peux que te dire de retourner à la base de la foulée, soit 3 pas à la seconde et d’éviter de tomber sur le talon. Continue ta remise en forme.

Les commentaires sont fermés.