Courir en hiver


Training for Boston

Je fais des fractionnés en hiver.

Je commence à m’habituer aux temps froids et à cette neige. J’ai fait quelques entraînements dans le froid, le pire c’était jeudi, mais la routine s’installe. Aujourd’hui, je suis allé courir pendant 2 heures. J’ai fait un 30 minutes en échauffement, 60 minutes à une allure tempo et 30 minutes de retour au calme.

J’allonge de quelques minutes mon échauffement car par temps froid, il faut laisser la température de notre corps monter avant de se lancer dans un entraînement plus intensif. Les muscles, les ligaments et les tendons prennent un peu plus de temps à s’échauffer.

Ah oui, vous avez bien lu, j’ai écrit un « entraînement intensif ». Il est possible d’effectuer des fractionnés (intervalles) en hiver. J’en ai fait l’an passé tout les mardi et jeudi avec mon groupe. J’en ai fait quelques uns aujourd’hui, comme preuve c’est la photo. Je me regarde sur la photo et ma technique n’est pas au point. J’ai quelques défaillances. Je vais porter une attention particulière lors de mon entraînement demain matin. Si je peux sortir demain matin car on annonce environ 15 cm de neige.

Par temps froid, je mets du diachylon sur mes mamelons pour une protection supplémentaire. Comme j’habite au Québec, c’est du « tape » de hockey de chez Canadian Tire. J’évite toute irritation et c’est moins cher. Je ne pense pas que les Européens vont la comprendre celle-là😉

L’équipement est également différent en hiver. Je vous envoie à cet article comme référence : https://trainingforboston.wordpress.com/2010/11/28/equipements-pour-course-a-pied-en-hiver/

Lorsque la température est un peu plus clémente, genre -5C°, c’est possible d’effectuer des entraînements qui vont solliciter 85% et plus de notre fréquence cardiaque (FC) maximale. À cette température, on ne risque pas de se geler les poumons. Le problème l’hiver c’est avec l’adhérence. Le pied ne colle bien sur la route et nous pouvons tomber. Dans ces conditions, je cherche un endroit déneigé pour la course à pied.

Courir lorsque ensevelie sous la neige.

L’an passé, j’avais une longue sortie de planifier dans mon programme d’entraînement. Une tempête avait fait rage la nuit durant. Le matin, la neige avait ensevelie la ville. J’ai cherché un endroit dégagé pour effectuer mon entraînement de 2h30. J’ai trouvé le stationnement d’un centre commercial. Pendant 2h30, j’ai couru dans ce stationnement qui était bien entretenu. Le parcours improvisé avait 660 mètres et j’ai tourné en rond comme une gerbille. Il s’agit d’une bonne préparation mentale. Mes collègues au bureau étaient en état de choc lorsque je leur ai parlé de cet entraînement dans un stationnement. Depuis, j’ai l’étiquette du malade de la course à pied.

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article, publié dans Course à pied, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Courir en hiver

  1. vinvin20 dit :

    « Par temps froid, je mets du diachylon … »
    En effet , pas tout compris !?😉
    Merci « Google » pour le diachylon. C’est sympa de découvrir de nouveaux mots et de nouvelles expressions (comme les « capsules » de Youtube) !!
    Pour la neige par ici on s’en est débarrassé pour l’instant, on veux bien vous la prêter un peu mais il faudra nous la rendre pour Noël!!!😉
    Moi aussi je fais un peu de fractionnés l’hiver, mais il fait rarement -5°C, et au dessus de cette température pas trop de risque.
    Tu es mentalement très fort, courir 2h30 sur 660m est un exercice pas facile. (Clin d’œil à Chantal Binet😉 )
    Mais ça peut être un bon entrainement. Mon parcours le plus court du midi fait 1200m et je trouve deja qu’on tourne en rond….
    Bon courage si il neige, mais vous avez surement plus l’habitude que nous!

  2. yibus dit :

    J’aime beaucoup ton expression « état de choc », j’imagine leur tête… A Washington DC, pour l’instant, je ne suis pas descendu en dessous des -1° pour courir… Je mets un sweet-shirt « compressor », un sweat-shirt de course dessus, des gants mais j’ai froid aux mains pendant vingt bonnes minutes… L’idée de la chaufferette est bonne à prendre… Bons entraînements.

    • Moi aussi j’ai froid aux mains pendant les 20 premières minutes. C’est environ le temps que cela prend pour faire monter notre chaleur corporelle. Après 20 minutes, ça va.

  3. knix05 dit :

    L’année dernière, j’ai participé à un trail blanc avec un -15° … Quelle est la température en dessous de la quelle, tu évites de courir ?
    Pour les mamelons, j’avoue ne pas les oindre !

    • Le froid et la neige ne m’arrêtent pas. J’ai fait 2 semi-marathons sous les -25°C et ce en 1h43. L’hiver passé, avec mon groupe, nous avons fait un entraînement sous les -30°C. Nous n’étions que 4. C’est tout une expérience à vivre de s’entraîner dans le froid.

  4. Pat dit :

    Salut cousin(s) Québecois !!!

    http://drannersandolsheim.blogspot.com/2010/12/message-en-provenance-du-quebec.html

    Merci pour le message déposé sur note blog:
    http://drannersandolsheim.blogspot.com/2010/12/courir-en-hiver-pas-dexcuse.html

    Ici , à Colmar en Alsace, à l’est de la France , on attend de la neige en abondance aujourd’hui…..mais pas comme chez vous, ….seulement 10 ou 15cm peut-être !!!

    http://drannersandolsheim.blogspot.com/p/blog-page.html

    envoyez des photos de votre groupe …..merci
    à bientôt
    Pat

    .

  5. Pat dit :

    Salut
    mon précédent message était bien amical ….
    Pat

  6. Pat dit :

    merciiiiiiiiiiiiiiiii

    Votre blog est fort bien fait et super intéressant, avec un excellent classement des rubriques et articles . Je me suis permis de mettre des liens, vers ce blog, vers cet article en particulier, et vers le Grand Québec, sur notre propre blog qui est en construction depuis 3 semaines seulement ….

    Bon entraînement et soyez bien couvert
    Cordialement
    ( je vais aller dormir et rêver de caribous !!! )
    Pat

  7. robert72 dit :

    Je suis sorti sur la neige et j’ai pensé à ton article!!
    Les séances me font penser à:
    Un échauffement glacé,
    Un bonheur blanc,
    Un froid d’enthousiasme,
    Une foulée de flocons,
    ET….
    UN CHOCOLAT CHAUD EN RENTRANT.
    ;-)))

  8. ronaldtintin dit :

    Bravo pour cet article qui est très intéressant!
    Ce n’est pas évident de courir l’hiver par temps froid, mais on sent que tu éprouves du plaisir et que tu es très motivé.

  9. Ping : Training for Boston, les stats de 2010 | Training for Boston's Blog

Les commentaires sont fermés.