Retour à la course à pied


Le 14 octobre dernier, j’ai eu une chirurgie afin de me faire enlever un cancer de la peau sur le nez. J’ai eu droit à un repos forcé et bien involontaire de ma part. J’ai fait une coupure totale. Je n’avais pas le droit de suer. Ce qui veut dire pas de vélo, pas de course, rien. Bien qu’exigigeante, cette période m’a permis de refaire le plein d’énergie. Aujourd’hui, j’ai renoué avec la course à pied.

J’avais certaines appréhensions pendant cette coupure, principalement de prendre du poids.  Le résultat m’a surpris. Je n’ai pris que 3 livres (1,4 kilo). J’ai toutefois le sentiment que j’ai fait plus de graisse que ça. J’ai probablement perdu un peu de masse musculaire pour faire de la place à cette graisse. Avec la reprise de l’entraînement, cette graisse va fondre comme de la neige au soleil. Je m’étais bien préparé avant la coupure et j’ai surveillé mon alimentation. J’ai fait un article sur la coupure et les démarches que j’ai suivi. Les résultats sont là.

La reprise de l’entraînement m’a permis de renouer avec les endorphines. Il était temps. C’est une belle sensation que de courir pour le plaisir de courir. Sans le stress de la compétition ou de réaliser un temps. Simplement le plaisir de courir.

Je cours à l’extérieur 12 mois par année. Aujourd’hui, le temps était frisquet, mais il n’y avait pas de pluie ou de vent. Un temps idéal pour la course. Je n’étais donc pas le seul à courir. J’ai rencontré plusieurs coureurs. J’aime bien leur dire bonjour en passant. Certains sont déstabilisés. Ces coureurs s’entraînent dans leur bulle. Les écouteurs sur les oreilles et la musique au fond.

Après 18 minutes dans cette course, je me fais doubler par un coureur. Je le reconnais, il est dans le club de triathlon Kino. Pendant quelques secondes, je me dis que je peux le suivre et le doubler à mon tour. Ce goût de la compétition, je l’ai dans le sang. Je me sens comme un cheval de course qui s’apprête à s’élancer. Toutefois je dois calmer mes ardeurs. Je ne peux m’élancer et le suivre. Le risque de blessures est trop grand. Je veux continuer mon entraînement cette semaine.

Ces quelques secondes d’hésitation et de réflexion m’ont convaincu de piler sur mon orgueil et d’accepter le fait que je me fasse doubler lors d’un entraînement. C’est probablement mon exploit de la journée. 

Bien que ce n’est pas un exploit, j’ai fait une bonne action. Pendant ma course, j’ai remarqué une personne âgée qui semblait chercher quelque chose. J’ai simplement demandé si tout allait bien. Il s’était égaré et cherchait son chemin. Cette personne était un vétéran et les médailles honorifiques étaient bien visibles sur sa poitrine. Je lui ai donné les indications pour lui permettre de se rendre à la cérémonie qui se tenait au Musée de la guerre. (Il faut avouer que ça se met bien dans un blogue.)

C’est toute une première sortie ! Si cette nouvelle saison de course qui s’amorce est aussi extraordinaire que cette première sortie, la saison sera certes remplie de belles promesses.

Publicités

5 commentaires sur “Retour à la course à pied

  1. Bonne reprise ! Je lirai avec plaisir ta preparation. Je vois que tu fais du triathlon aussi. J’ai commence cet ete et j’ai adore ! A bientot.

    1. Merci pour ce commentaire. J’ai lu sur ton blog tes entraînements en pisicine. Tu sembles être une bonne nageuse. En triathlon, tu dois bien sortir et être en bonne position pour la première transition. Continue !

  2. Bravo pour cette première sortie et félicitation pour le beau geste que tu as posé. Ça ne prend pas grand chose pour aider, un simple geste 🙂

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :