Pieds qui enflent ?


Lors d’un marathon les pieds enflent, l’avez-vous remarqué, senti ou vécu ? Savez vous que c’est naturel pour le corps humain. Il s’agit d’une technique que notre corps a développé au fil des années afin de se refroidir. Darwin dirait que c’est l’évolution. Lorsque nous avons chaud, la température de notre corps s’élève et le sang est poussé vers les extrémités. Nos pieds et nos mains enflent. Il s’agit d’un processus relié à l’autorégulation de la chaleur corporelle. Inversement, lorsque nous avons froid, nos pieds et nos mains vont perdre du volume. Le sang se concentre près des organes vitaux afin de maintenir une chaleur. Pourquoi parlez des pieds qui enflent ? Pour le choix de la pointure des souliers de course.
 
Dans une boutique, j’échangeais avec un conseiller de ventes lors d’un achat éventuel d’un soulier de course. Je vivement argumenté avec lui car il cherchait à me vendre un soulier de course plus grand que ma pointure. L’argumentation a perduré et je n’ai pas acheté. Ces conseillers sont formés et informés de cette manière par les manufacturiers. Si vous faites une recherche sur le Web et lisez ces articles qui portentsur l’achat de soulier de course, les pratiques courantes sont d’acheter une pointure plus grande. Le conseiller avait donc raison.  Mais avez-vous déjà couru confortablement avec des souliers trop grand ? Nous vivons un grand inconfort. Les irritations sont fréquentes. C’est loin d’être l’idéal. Pour pallier à la situation, les gens mettent deux paires de bas ou des chaussettes doublées. Vraiment pas l’idéal !
 
Au soulier de course trop grand, je dit non, niet, nada, pas question. Sachant que mes pieds vont enfler lors d’un marathon ou d’une longue sortie, j’ai pris une pratique qui provient des coureurs de triathlon. Les lacets élastiques fournissent l’arme idéale pour se prémunir des inconforts des pieds qui enflent. Au fur et à mesure que votre pied enfle, les élastiques s’étirent et fournissent un certain confort.
 
Training for BostonRegardez la photo de mon soulier. Vous voyez bien l’élastique. C’est tellement simple, pratique et confortable.
 
Les détracteurs diront que la stabilité du pied est moins grande. Sachez que lorsque l’on court un marathon, a stabilité du pied n’est pas une très grande préoccupation. Lors de certains exercices, tels des intervalles, des sprints ou monter des escaliers , la stabilité du pied est nécessaire. Si vous cherchez à faire des sprints ou des intervalles, changer de soulier. De toute manière, la grande majorité des marathoniens possèdent plusieurs paires de souliers de course. J’ai passé 3 paires de souliers cette année. Il ne m’en reste que 4. J’adore cette variété de souliers.
 
Les élastiques s’enfilent en débutant par l’œillet du haut. Si vous débutez par la droite, vous faites le premier œillet à droite, puis le second à gauche et le troisième à droite et ainsi de suite. Lorsque tous les œillets sont faits, vous mettez votre soulier. Vous vous assurez d’être bien confortable et que votre soulier n’est pas trop serré, puis vous faites un nœud au bout de l’élastique et coupez l’extrémité. Laissez un 2 centimètres (1 pouce) dépassez après les noeuds si des ajustements ultérieurs sont nécessaires.
 
Après cette réalisation, allez tester ces souliers nouvellement lacés lors de votre prochaine longue sortie et vous m’en direz des nouvelles.

Publicités

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article, publié dans Course à pied, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pieds qui enflent ?

  1. Denis dit :

    Bon truc, a essayer!

Les commentaires sont fermés.