La nuit avant un marathon.


Le décompte avant le marathon est débuté depuis 16 ou 22 semaines, soit lors du début de votre programme d’entraînement. Il ne reste vous que 24 heures d’attente. Nul besoin de vous rappeler l’importance de ces heures. Chercher à rendre ces heures, le plus paisible possible en ayant une préparation appropriée.

Cette préparation inclue d’aller visite le lieu de départ afin d’éviter de chercher cet endroit le matin venu. De plus, prenez l’habitude d’aller cueillir votre trousse du coureur la journée avant le marathon. Vous pouvez ainsi inspecter les lieux, déterminer comment vous allez vous rendre à cet endroit, le stationnement et donner un point de rencontre aux gens qui viendront vous encourager.

Une fois ces détails réglés, vous pouvez maintenant vous attaquer aux préparatifs. En voici une petite liste des plus pratiques :

  • Installer votre numéro sur votre gilet. Veuillez vérifier s’il est bien installé et que le tout est confortable.
  • Si vous avez la puce pour votre temps, installez là sur votre soulier selon les instructions. Plusieurs modèles existent, mais des instructions sont toujours fournies avec ces puces. Elles servent à déterminer votre temps lors du marathon.
  • Évaluez le temps que cela va vous prendre pour vous rendre sur le site afin de déterminez votre heure de réveil.
  • Assurez-vous que la batterie de votre GPS tiendra le coup, faites une bonne charge.
  • Déterminez quelle sera votre nourriture du matin, lors de votre premier repas.
  • Vérifiez la météo et préparez votre linge en conséquence, tel des gants.
  • Déterminer ce que vous allez mettre pour la course et ce que vous allez laisser dans votre sac à dos.
  • Si vous prévoyez laisser votre sac à dos aux vestiaires, assurez-vous qu’il est bien identifié.
  • Préparez votre nourriture, vos gels, vos bouteilles d’eau ou autres liquides et planifiez de la nourriture supplémentaire que vous allez pouvoir manger après votre marathon.
  • Revisez le parcours sur le site Web du marathon ou sur une carte.
  • En revisitant le parcours, visualisez votre course tout en solidifiant votre stratégie de course, incluant quand vous allez manger, prendre vos gels et boire.
  • Évitez-vous des souffrances et ayez à portée de main la crème solaire, la gelée de pétrole et les pansements ou diachylon pour vos mamelons.
  • Avant de vous endormir, assurez-vous d’avoir deux alarmes pour vous réveiller.
  • Si vous couchez à l’hôtel, pensez à prendre une chambre qui vous offres un certain niveau de confort. Vous ne réussirez pas votre qualification pour le Marathon de Boston sans une bonne nuit de sommeil.
  • Apportez vos souliers de course. Ne faites pas comme mon ami Scott qui a oublié ses souliers de course à la maison. 

Ce sont là quelques astuces basées sur mon expérience et des lectures préparatoires à des marathons. Et vous, que faites vous la veille d’un marathon ?

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :