Une panne de motivation ?


Un entraînement pour un marathon s’étend sur une période oscillant entre 16 et 22 semaines. Maintenir sa motivation tout au long de ce long périple vers une souffrance certaine est parfois en lui seul un effort surhumain. Voici quelques trucs afin de maintenir cette motivation en place :

  1.  Soyez réalistes dans vos objectifs. Ne cherchez pas à réaliser une qualification au marathon de Boston lors de votre premier marathon. Sachez évaluer votre potentiel. Si vous éprouvez des difficultés ou si vos objectifs sont trop élevés, n’hésitez pas à les réviser. 
  2. Ayez des objectifs mesurables et progressifs. Vous devez atteindre votre niveau de performance optimale le jour du marathon, et non 2 mois avant cette date. Donnez vous des points de repères dans votre programme et vous allez pouvoir constater le progrès que vous réalisez, semaine après semaine.
  3. Mesurez votre progrès. En répétant un exercice selon une certaine fréquence, tel à toutes les deux semaines, vous allez être en mesure de constater le progrès que vous avez réalisé, si mince soit-il.
  4. Variez vos entraînements. Mettez de la variété dans votre programme. Ne faites pas l’erreur d’avoir 6 sessions d’intervalles dans une même semaine. Un programme d’entraînement doit être bien équilibré avec des exercices de vitesse, de longues sorties et des exercices de récupérations actives.
  5. Admirez les modifications de votre corps. Un peu de vanité n’a jamais fait de tort à personne. Les heures d’entraînements vont modifier votre corps. Vos muscles vont se raffermir ou obtenir une meilleure définition. Pendant votre entraînement, pensez à l’effet que vous allez créer lorsque vous allez vous présenter à la plage ou lors du prochain party de Noël. Ne me dites pas que ce n’est pas une motivation intéressante ! 
  6. Entraînez vous  3 sur 4. Faites 3 semaines d’exercices et 1 semaine de récupération active à la quatrième semaine. Pendant cette semaine, profitez en pour refaire le plein d’énergie et diminuant l’intensité de vos exercices. Votre corps et votre cerveau seront mieux reposés. Vous recevrez ainsi des messages positifs au lieu que votre cerveau tente de vous auto-détruire.
  7. Récompensez vous. À la fin d’un exercice difficile, récompensez-vous. Pendant votre exercice, lorsque vous sentez la douleur et que votre cerveau vous lance des messages d’abandon, dites-vous qu’à la fin de cet exercice, vous aurez votre récompense. Pour ma part, je raffole de la pâte de biscuits aux brisures de chocolat et non cuite. Miam miam ! 
  8. Faites le vide dans votre tête. En sortant de votre demeure, prenez vos préoccupations et laissez-les sur le trottoir. Faites votre course et vous allez sentir que votre corps est en train de faire le plein d’énergie. Au retour de votre course, vous pouvez reprendre vos préoccupations, si le coeur vous en dit. En tant que marathonien, nous avons tous un petit côté masochiste.
  9. Impliquez des proches ou des amis. Cherchez différents moyens d’impliquer vos proches ou des amis. Demandez leur de courir avec vous lors de votre échauffement ou faites vos étirements après la course avec vos enfants ou votre conjoint ou conjointe. Courez avec votre chien ou courez après votre chien. Soyez créatif avec vos proches. Surtout n’hésitez pas à demandez et re-demandez et re-re-demandez. Soit perspicace.
  10. Et le dernier : ayez du plaisir. N’est-ce pas la base de tout. Pourquoi mettre autant d’effort dans ces entraînements si nous n’avons pas de plaisir ? Lors de vos entraînements, mettez un sourire sur votre visage. Vos entraînements vous paraîtront plus court et moins pénibles.

En guise de conclusion, si vous cherchez une raison pour vous permettre d’attaquer votre premier marathon, choisissez parmi les 101 raisons présentées dans cet article.

http://www.runaddicts.net/start-to-run/motivation-101-reasons-to-run-a-marathon

Advertisements

A propos trainingforboston

En affaires, c'est comme courir un marathon car l'important c'est de durer. Marathonien 20 fois.
Cet article, publié dans Endurance, Marathon, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.