Une pause, des raideurs musculaires et un rhume


Dans mon dernier billet, je vous mentionnais que j’étais pour prendre un 2 à 3 semaines de pause pour refaire le plein d’énergie. Pendant cette pause et contre toute attente, j’ai eu une multitude de petits bobos qui se sont mis à sortir. Même dans ma période d’entraînement les plus intenses, je ne vivais pas de telles raideurs musculaires. Certains diront que c’est parce que mon corps en avait besoin, dont toi et lui … ouais, surtout lui !

Comme un malheur n’arrive jamais seul, j’ai attrapé un vilain rhume. Il est coriace ce sacré rhume cette année. Des raideurs musculaires et traîner des milliards de bactéries supplémentaires, bien voilà, mon corps n’en pouvait plus. J’ai donc pris 3 jours de vacances au chalet et je me suis reposé. Une tâche immensément pas facile à faire, mais j’ai réussi. Je suis sur la fin de ce rhume et je compte bien reprendre le flambeau au cours des prochains jours. Les batteries sont rechargées.

En somme, c’est un 2 à 3 semaines qui s’est étiré en 5 semaines. Dans quelques jours, je reprends ma routine matinale :

IMG_1201

Je l’avoue, l’entraînement me manque. Je suis complètement accro !

Prochain objectif, franchir le mur du son lors du 5 km au Winterman en février 2015, rien de moins. La barre est haute, c’est motivant.

Publié dans Général | 2 commentaires

Marathon de la Vallée de la Rouge pour profiter de l’automne


brouillard marathon 2J’aime bien l’automne pour courir car les températures sont idéales et les paysages sont tout à fait remarquable. C’est dans cet état d’esprit que j’ai décidé de participer au Marathon de la Vallée de la Rouge tenu le 12 octobre. De plus, comme je trouve que je suis en grande forme, je tente ma chance afin de réussir mon standard pour Boston en 2016.

J’avais une petite idée du parcours de ce marathon car je l’avais déjà fait en partie en vélo lors de vacances. Le parcours se retrouve sur la piste cyclable du Petit Train du nord. Nous retrouvons une succession de faux plat à 1 ou 2%. Je me disais que 1 ou 2% c’est presque plat sauf que lorsque tu te retrouves à courir sur un faux plat ascendant de 1,5% sur 7 km, ceci est quand même un bon challenge sur les mollets.

Continuer la lecture

Publié dans Course à pied, Général, Marathon | Marqué avec , , , | 14 commentaires

Inscription acceptée pour le marathon de Boston


J’ai connu une baisse de régime et de motivation durant l’été. Un petit  passage à vide après avoir finalement réussi à me qualifier pour le marathon de Boston lors du marathon d’Ottawa au mois de mai. Depuis les 4 dernières années, ma vie ne tournait autour que de cette qualification. J’ai fait huit tentatives de qualification lors d’un marathon pour une seule réussite, mais c’est celle-là qui compte.

Malgré tout, durant l’été, la motivation n’était pas au top. Toutefois, lorsque j’ai lu au mois d’août que les dates pour les inscriptions pour le marathon de Boston approchaient, tout ça a changé. La motivation a grimpé et, par le fait même, mes temps lors de mes entraînements. Je ne suis pas très loin de mes temps de références en entraînements qui m’ont permis de réaliser un temps de 3h18’59 à Ottawa. J’ai encore du travail à faire pour me rendre à ce niveau. J’ai surtout un problème de douleurs au bas du dos à régler.

Je me suis finalement inscrit le 12 septembre 2014 à 10h30 pour le marathon de Boston. J’ai reçu ma confirmation le 14 septembre à 15h. Tout ça m’a donné un sacré boost de motivation ! Je vais donc courir mon premier Boston le 20 avril 2015.

Je vous le dis, l’excitation est à son comble. Je compte bien en profiter au maximum. Depuis, je peux vraiment dire que je m’entraîne pour Boston (Training for Boston) ;)

Publié dans Général | 10 commentaires

L’expérience de Renald et son premier marathon au Manitoba


Renald Piche marathon WinnipegChers lecteurs du blog à Luc, même si cela fait plus de trois semaines depuis le Marathon du Manitoba, mon tout premier, je vous présente mon récit. C’était le 15 juin, quelques jours après avoir célébré mon 56e anniversaire de naissance. C’est un rêve qui a débuté environ quatre mois plus tôt, en février, avec une idée folle.

Depuis le début, et sans cesse depuis, Luc a été d’un appui indéfectible. Mon objectif était simple et explicite : me mettre en très bonne forme physique tout en évitant les blessures. Le Marathon du Manitoba devenait donc le but qui ferait en sorte que je ne pourrais tricher par rapport à mon programme d’entraînement et mon alimentation.

Continuer la lecture

Publié dans Athlètes, Général | Marqué avec , , , , , | 5 commentaires

Manitoba Marathon, un vrai marathon plat


Seulement 3 semaines après le marathon d’Ottawa, j’ai décidé d’attaquer le marathon du Manitoba à Winnipeg. Je m’en vais courir ce marathon avec mon collègue et ami Renald. J’ai invité Renald à nous parler de son expérience de son premier marathon. Il nous partagera son récit dans un autre billet. Il a vécu une belle expérience et je vais le laisser nous présenter son périple. Le marathon du Manitoba, c’est un marathon qui est plat, rapide, mais qui est reconnu pour ses bourrasques de vents.  La plus grosse montée est celle d’un viaduc et c’est pour 3 mètres de D+. Comme il est plat, ce parcours a déjà tenu les championnats canadien. De plus, il est bien organisé.

photo 1

Continuer la lecture

Publié dans Marathon | 6 commentaires

Renald et Luc s’en iront au marathon de Winnipeg


La course à pied, c’est un virus qui s’attrape. Je vous le dit, tenez-vous loin de moi !  Je me fait un vilain plaisir à contaminer les gens de mon entourage. Je réussi parfois à intéresser des braves à se lancer dans l’aventure du marathon. C’est ce qui est arrivé à mon collègue et ami Renald Piché, fier franco-manitobain.

Renald Piché

Renald est un gars en forme, du moins il le pensait. Il s’était dit qu’un jour, il serait marathonien. C’était dans sa « Bucket List » ! Je lui lançais parfois l’idée d’aller courir ensemble, mais sans succès. Et puis en janvier, je lui ai lancé un défi : « Si un jour tu cours un marathon, je te prépare et je vais aller le courir avec toi ! » Nous avons vu qu’il avait un marathon d’hiver au Manitoba, pour l’an 2015. Un an, c’est un délai raisonnable pour se préparer. Toutefois, les frais d’inscriptions et les conditions de course nous ont rebuté. C’est alors que j’ai trouvé qu’il y avait un marathon à Winnipeg au Manitoba le 15 juin 2014. Je souligne à Renald qu’avec près de 6 mois en entraînement, il sera prêt pour un « Personnal Best » devant sa famille … il a accepté.

Dès son acceptation, je lui ai concocté un programme d’entraînement personnel avec comme objectif de lui permettre de franchir la ligne d’arrivée avec le sourire. Au fil des semaines, Renald à gagner confiance, en forme physique et en vitesse. Nous sommes allés courir ensemble à quelques reprises pour peaufiner sa technique de course et en même temps, apprendre à gérer l’allure marathon. Après 16 semaines de préparation, Renald fera son premier marathon à Winnipeg dans 6 jours. Il est dans une forme resplendissante. Lui qui se croyait en forme, il est le premier surpris de sa nouvelle condition physique et avec 4 kilos en moins (10 livres).

Le marathon de Winnipeg est un marathon plat. Lorsque je vous dit plat, c’est que le dénivelé le plus élevé sur le parcours est de 3 mètres … oui un gros 10 pieds de pente à du 2%. Bref, ça va bien courir sur ce parcours. J’ai bien hâte. Je vous ramène des photos et des anecdotes de notre expérience de course.

À suivre …

Publié dans Athlètes | 11 commentaires

Marathon d’Ottawa 2014, un rêve qui devient réalité


Depuis 2010, je cherche à me qualifier pour le prestigieux marathon de Boston. J’ai connu toutes sortes de mésaventures lors de mes préparations pour le marathon d’Ottawa. Toutefois, en 2014, j’ai décidé de modifier ma préparation.

Mon ami Arnaud me disait souvent d’ajouter des séances de musculation dans ma préparation et faire plus d’entraînements croisés. Je l’ai finalement écouté. J’ai donc ajouté de la musculation, des entraînements de vélo stationnaire, du travail du tronc et j’ai diminué mon volume. Je n’ai même pas dépassé 60 km par semaine sur 3 séances de course à pied, comme le prescrit le programme de Run Less Run Faster. Le résultat est impressionnant. Je suis passé de 169 livres (76,6 kilos) et 17% de taux de gras à 164 livres (74,3 kilos) et 11% de taux de gras. J’ai pris de la masse musculaire et j’ai gagné en vitesse, une combinaison parfaite pour courir plus vite. Lors de mes entraînements, je me suis mis à réaliser des 400 mètres en 1 minute 19 secondes ou des 800 mètres en 3 minutes 05 secondes. J’étais stupéfait n’étant pas habitué à courir aussi rapidement. J’arrive donc au marathon d’Ottawa en forme, reposé et confiant. Pour une fois, je n’ai pas de blessures ou un maudit virus à traîner, juste quelques petites raideurs musculaires mais qui n’en a pas en entraînement ?

Continuer la lecture

Publié dans Marathon d'Ottawa, Marathon de Boston | 27 commentaires